Le Chef de l’Etat SE. Issoufou Mahamadou reçoit le Directeur du Bureau Régional de l’UNFPA Afrique de l’Ouest et du Centre : M. Mabingue Ngom salue le leadership du président Issoufou en faveur des causes défendues par l’UNFPA

Le Chef de l’Etat SE. Issoufou Mahamadou s’est entretenu dans la matinée avec le Directeur du Bureau Régional du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, M. Mabingue Ngom. Présent au Nigerpour le lancement de la Stratégie de lutte contre les fistules obstétricales dans la région (un événement co-organisé avec la Première dame Dr Lalla Malika Issoufou), le haut responsable a tenu à rencontrer le Président de la République afin de lui rendre un hommage «bien mérité», qui a-t-il souligné.

Dans l’hommage qu’il a rendu au Chef de l’Etat, le Directeur du Bureau Régional du Fonds des Nations Unies pour la Population a souligné le rôle extraordinaire que le Président Issoufou Mahamadou a joué en ce qui concerne le mandat des Nations Unies. En effet, a-t-il souligné, grâce aux efforts personnels, marqués du sceau de la constance et de la générosité, l’accélération de la transition démographique, la capture du dividende démographique et le nexus démographie paix et sécurité sont aujourd’hui ancrés dans l’agenda des décideurs du continent. «Parce que doté d’un sens aigu de la diplomatie et des vertus d’un pédagogue hors du commun, le Président Issoufou a su mobiliser ses pairs pour constituer un large front en faveur d’un développement centré sur la valorisation du capital humain dont il n’a eu de cesse d’affirmer qu’il est le début et la fin de tout effort de développement», a souligné M. Mabingue Ngom.

A ce titre, M. Ngom a relevé les différentes initiatives phares de l’UNFPA marquées de l’empreinte indélébile du Président Issoufou Mahamadou et l’histoire retiendra qu’elles sont toutes liées par un fil directeur qui peut se décliner en une phrase sonnant comme un crédo: C’est de la capacité des gouvernements et des peuples sahéliens à capturer un dividende démographique que dépend dans une très large mesure l’avenir de cette région allant de l’Atlantique à la Mer rouge.

Le Directeur du Bureau Régional de l’UNFPA a rappelé que le président Issoufou a, à d’innombrables occasions, été le héraut de l’investissement dans le dividende démographique, arguant avec force qu’un tel choix stratégique constituait la voie royale pour assurer une croissance économique durable et inclusive, préserver les équilibres environnementaux et faire taire les armes, comme en attestent de nombreuses évidences. Somme toute, M. Ngom a soutenu que SEM. Issoufou Mahamadou a réussi la prouesse de «faire du partenariat non pas simplement un moment dans la vie des politiques publiques, mais une dimension transversale, un objectif en soi, à part entière», comme y invitent au demeurant, les objectifs de Développement Durable (ODD). «Parce que vous n’avez ménagé aucun effort, vos messages ont été entendus et grandes sont les chances de voir leur pertinence briller avec encore plus d’éclats en ces heures  où le Sahel continue de faire l’objet de toutes les attentions internationale. Puisse ce Sahel qui a connu un passé florissant et vit un présent difficile, continuer à bénéficier de vos qualités d’esprit et de cœur pour aller résolument et en toute confiance vers la construction de l’avenir radieux que méritent ses peuples» a conclu le Directeur du Bureau Régional de l’UNFPA.

Le Président de la République a remercié le Directeur du Bureau Régional de l’UNFPA tout en lui notifiant combien il apprécie la qualité de la coopération existant entre le Niger et l’UNFPA. Pour le Président Issoufou Mahamadou, beaucoup de chose ont été réalisées avec l’UNFPA dont a-t-il rappelé, l’appel qu’il a lancé en 2013 au nom de l’ensemble des pays du Sahel. Un appel à mobilisation pour créer les conditions de la capture du dividende démographique pour les pays du Sahel. 

Enfin, le président Issoufou Mahamadou a indiqué que beaucoup de cadres ont été mis en place pour lutter contre les violences basées sur le genre, pour promouvoir l’autonomisation des femmes, pour défendre et protéger la scolarisation de la jeune fille. «Tout cela est à mettre à l’actif de la forte coopération existant entre le Niger et l’UNFPA», a précisé le Chef de l’Etat.

Rahila Tagou

23 mars 2021
Source : http://www.lesahel.org/