Investiture de SEM Denis Sassou N’Guesso, Président de la République du Congo : Le Président Mohamed Bazoum y a pris part, vendredi dernier, à Brazzaville

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a regagné Niamey, le vendredi 16 avril 2021, de retour de Brazzaville, au Congo, où il a pris part à l’investiture du Président de la République du Congo, SEM Denis Sassou N’Guesso.

Réélu dès le premier tour du scrutin présidentiel du 21 mars 2021, avec 88,40 pour cent des suffrages exprimés, pour un nouveau mandat de cinq ans, SEM Sassou N’Guesso a prêté serment dans la Salle du Palais des Congrès en présence notamment d’une vingtaine de Chefs d’Etat africains et d’une quinzaine de représentants de Chefs d’Etat.

La cérémonie d’investiture a eu lieu lors d’une audience publique et solennelle de la Cour Constitutionnelle du Congo, présidée par son président M. Auguste Iloki, en présence de l’Assemblée Nationale, du Senat et de la Cour Suprême. Au total, quelque 700 invités ont assisté à cette prestation de serment qui a été accompagnée par vingt et un coups de canon.

Après avoir reçu les insignes de la République notamment le Collier de Grand Maître des Ordres Nationaux du Congo, et investi dans ses fonctions de Président de la République, SEM Denis Sassou N’Guesso a, dans un discours, dévoilé les grands axes de son programme quinquennal.

Auparavant, il a tenu à remercier les éminentes personnalités notamment les Chefs d’Etat africains qui ont rehaussé de leur présence cette «cérémonie historique». «Je voudrais, pour cela, exprimer mes sincères remerciements aux Chefs d’Etat des pays frères qui ont effectué le déplacement pour participer à cette cérémonie d’investiture et célébrer, avec le peuple congolais, le triomphe  de la démocratie sur notre continent», a-t-il déclaré. «Malgré les fortes contraintes de vos agendas respectifs, votre présence ici, en ce jour historique, est le témoignage de liens de fraternité et de solidarité qui, par-delà nos personnes, unissent nos peuples», a-t-il dit à l’endroit des Chefs d’Etat et des représentants d’autres dirigeants de pays amis présents à Brazzaville. «Merci de l’amitié et de l’honneur que vous faites au peuple congolais», a-t-il ajouté.

Evoquant la tâche qui l’attend, le Président de la République du Congo a assuré ses compatriotes qu’il sera «le Président de tous les congolais sans exclusive» et qu’il mettra «tout en œuvre» pour répondre à leurs attentes et leurs exigences. Il mettra l’accent, a-t-il précisé, sur neuf axes contenus dans son programme notamment la gouvernance politique, économique et sociale, affirmant sa détermination à consolider pendant son mandat «un Etat de droit engagé sur la voie de la prospérité.». Parmi ses autres priorités, il a cité la jeunesse, «cette jeunesse créative» qui est à la fois «notre force vitale et notre espoir.»

La lutte contre les antivaleurs (corruption, enrichissement illicite, détournement de fonds…) dans les administrations et les organes publics, la relance et la diversification de l’économie, l’agriculture (modernisée et mécanisée), l’éducation (primaire, secondaire et supérieure), l’accès à l’eau potable, la santé et l’électricité figurent également dans son projet «la marche vers le développement durable». Il en est de même de la protection de l’environnement et de la biodiversité. A noter que la cérémonie d’investiture s’est achevée par une imposante parade militaire.

Le Chef de l’Etat était accompagné, dans ce déplacement, notamment, de M. Massoudou Hassoumi, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération et M. Takoubakoye Daouda, Directeur de Cabinet Adjoint du Président de la République.

Abdourahmane Alilou AP/PRN

19 avril 2021
Source : http://www.lesahel.org/