Guinée-Niger: Le Président Alpha Condé clashé par l’ancien homme fort de Niamey, ISSOUFOU Mahamadou

L’ancien président nigérien Issoufou Mahamadou qui a transmis démocratiquement le pouvoir le 02 Avril dernier à son successeur BAZOUM Mohamed tacle sans gants sévèrement son homologue de Guinée Alpha Condé. Ce dernier est perçu par le 6 ème Lauréat du Prix Mo Ibrahim comme une grosse menace de la démocratie dans son pays et dans l’espace CEDEAO.

Sans gants, l’ancien Président nigérien, ISSOUFOU Mahamadou, devenu un Symbole de la démocratie en Afrique, a clashé le Chef de l’État de Guinée Alpha CONDE. Ce dernier est passé à l’échafaud de l’ex-homme fort de Niamey qui considère qu’il constitue une menace pour la démocratie et la stabilité de la Guinée et pour l’espace CEDEAO. Depuis 2019, les relations entre ISSOUFOU et Condé sont devenues froides. Conakry avait beaucoup manœuvré pour faire échouer au candidat BAZOUM Mohamed sa conquête de pouvoir. Confidentiel Afrique l’avait annoncé dans une édition précédente avec des preuves irréfutables et concordantes.

L’ancien chef d’État nigérien, Mahamadou Issoufou n’y est pas allé par quatre chemins pour dire ses vérités au Président Alpha Condé. Lors d’une sortie médiatique dans un média nigérien où il répondait aux questions d’un journaliste, le Président Issoufou estime qu’Alpha Condé est une déception et son maintien au pouvoir constitue une menace pour la paix et la sécurité en Guinée ainsi que pour l’espace CEDEAO.

Alpha Condé, une grosse déception

Le ton railleur, l’ancien homme fort de Niamey lance ses projectiles. Il qualifie la gestion du pouvoir d’Alpha Condé de grosse déception. Extraits : « Je suis surpris comme beaucoup de nos camarades de luttes d’ailleurs. Vu tout ce qu’on a mené comme combat pour l’instauration de la démocratie et l’État de droit en Afrique, Alpha CONDE devrait accepter de rendre le pouvoir, de sortir par la grande porte, mais, hélas il a oublié ses engagements de jeunesse. C’est très dommage pour lui, pour la Guinée et pour la construction démocratique en Afrique ».

En Janvier 2019, lors de notre dernière conversation téléphonique : « je l’avais dit à l’époque d’écouter son peuple, de donner une chance à son pays et d’être un bon exemple pour notre continent », explique M. Issoufou.
Mais, à sa grande surprise, le Président Alpha Condé s’était montré furieux et poussé le bouchon en assénant qu’il est en phase avec son peuple qui le soutient et est derrière lui.

Pis, Alpha Condé va plus loin et dit : « Que les jeunes qui sortaient dans les rues ne sont que des agités, drogués, manipulés par des ripoux qui se disent opposants ». Décidément Alpha Condé n’est pas prêt à changer de posture, en dépit des récriminerions tous azimuts contre son régime oppresseur et aveugle.

Par Maguette Mbengue (Confidentiel Afrique)

Source : https://www.maliweb.net/international/guinee-niger-le-president-alpha-conde-clashe