Notre pays se porte très mal : Par Ibrahim Yacouba, Président du MPN Kiishin kassa

 

"Camarades militantes et militants,
Mes chers compatriotes,

Notre pays se porte très mal.
Dire cela n’est pas une posture d’opposant.
Tous les indicateurs le montrent. Il y a exactement sept (7) jours, le Rapport sur le Développement Humain classait notre pays, pour la 9ième année consécutive, au dernier rang de l’Indice de Développement Humain (IDH), derrière même des Etats en quasi faillite ou en guerre depuis plusieurs années.

Selon un des nos enseignants-chercheurs, Plus de 44% de nigériens vivent avec moins de 1.90 dollars par jour. Et si l’on utilise l’indice de pauvreté multidimensionnel, ce sont presque 90% des nigériens qui vivent dans la pauvreté.

Pire, le revenu par tête de 2017 est de loin inférieur à son niveau à l’indépendance en 1960.

Cela veut dire que non seulement le niveau et l’ampleur de la pauvreté sont encore très élevés au Niger, mais aussi que les nigériens se sont appauvris davantage entre l’indépendance et aujourd’hui. Et pourtant dans cet intervalle, le Niger est devenu producteur de l’Uranium, de l’Or et du Pétrole et a considérablement rehaussé ses ressources internes et externes.

Comment donc avoir autant de richesses dans son sous-sol, des ressources financières plus importantes, une jeunesse dynamique, des femmes résilientes et travailleuses et rester constamment pauvre et dernier de la planète ?

Et pourtant,

Oui,

Jamais un régime n’a eu autant les mains libres avec une majorité mécanique, une société civile embastillée, une opposition persécutée. La mise en œuvre des programmes pertinents, si telle était leur préoccupation, ne saurait être plus facilitée."

Par Yacouba Ibrahim, Président du MPN Kiishin kassa