Coopération bilatérale : Le Niger et la Belgique célèbrent le jubilé d’une coopération bilatérale fructueuse

Il y’a cinquante (50) ans, le Niger et le royaume de la Belgique signaient à Bruxelles, la première convention de coopération. Depuis le 10 mai 1971, date de cette signature, la Belgique a accompagné le Niger dans les secteurs paritaires vitaux pour son développement via le programme de coopération gouvernemental ENABEL, et dans la formation de ses forces de défense et de sécurité à travers des actions civilo-militaires très discrètes afin de mieux accompagner la montée en puissance des armées nigériennes. Pour célébrer ce jubilé, une cérémonie solennelle a été organisée dans les locaux du ministère des affaires étrangères à Niamey, précédée d’une exposition photo qui retrace l’évolution de la présence belge au Niger.

A la cérémonie solennelle qu’il a présidé, le ministre de la santé publique, de la population et des affaires sociales, M. Idi Illiassou Mainassara, a fait la genèse de l’intervention du royaume de Belgique au Niger. Une présence fructueuse aux côtés des populations qui se traduit selon lui, par diverses interventions dans les secteurs clés tels que la santé, l’éducation, l’agriculture, les infrastructures de base et la prévention des conflits. Le Ministre Idi Illiassou Mainassara a remercié, au nom du Niger, le royaume de Belgique pour ses innombrables réalisations en faveur du développement et de la sécurité dans le pays.

La Ministre belge de la coopération au développement, Mme Meryame Kitir, salue la qualité de la coopération entre son pays et le Niger et qui a permis de travailler de façon constructive pendant cinquante (50) ans. Intervenant depuis ses bureaux en Belgique, elle a indiqué que la réponse apportée aux défis de développement ne doit pas se limiter uniquement au domaine sécuritaire, mais doit être en priorité « globale et coordonnée », avec une attention particulière sur les aspects de la bonne gouvernance. Mme Meryame Kitir rassure le Niger du soutien plein et entier de son pays pour maintenir cette coopération fructueuse entre les deux nations et leurs peuples.

Plusieurs personnalités belges ont souligné l’excellence de la relation bilatérale entre la République du Niger et le Royaume de la Belgique. Le Directeur Général de l’Agence belge de développement (Enabel), M. Jean Van Wetter, s’est félicité des résultats positifs atteints au Niger grâce au concours de son pays, notamment dans les secteurs de la scolarisation de la fille et de l’autonomisation de la femme.

Pour sa part, l’Attaché de défense à l’ambassade de Belgique au Niger, le Lt-Col Warnez a expliqué que la coopération militaire avec le Niger est établie autour de trois (3) idées maitresses que sont l’accompagnement des militaires nigériens en essayant de les encadrer dans le contexte local, la discrétion et l’appropriation des acquis par les forces de défense et de sécurité nigériens, ce qui leur permet d’être autonomes.

Signée pour la première fois le 10 mai 1971, la coopération entre le Niger et la Belgique a évolué au cours de ses cinquante ans de mise en œuvre. La convention de 1971 a été remplacée le 26 mars 2003 par une nouvelle Convention générale de coopération au développement qui fait suite, elle-même, à un Accord général de coopération technique approuvé le 25 avril 1985. Le lien de coopération entre les deux pays a atteint son paroxysme en 2004 avec la visite au Niger de la princesse Mathilde d’Udekem d’Acoz, devenue reine des belges depuis le 21 juillet 20013.

Souleymane Yahaya(onep)

28 mai 2021
Source : http://www.lesahel.org/