Réunion du Comité Télécoms/TIC du G5-Sahel : Faire le point sur la mise en œuvre de la résolution portant suppression des frais d’itinérance au sein du G5-Sahel

Le secrétaire général du ministère de la Poste et des nouvelles technologies de l’information, M. Boubacar I. Oumarou a présidé hier matin à Niamey, la cérémonie d’ouverture des travaux de la réunion du Comité Télécoms/TIC du G5-Sahel. Au cours de cette rencontre de trois jours, les participants venus des 5 pays membres du G5-Sahel vont examiner des questions relatives à l’état de mise en œuvre, dans chaque pays, de la résolution portant suppression des frais d’itinérance au sein du G5-Sahel ; l’actualisation de la feuille de route qui conduit le processus du free-roaming et la révision du programme d’investissements prioritaires pour tenir compte du nouveau projet. Etaient présents à la cérémonie d’ouverture, le président du Comité Télécom/TIC du G5-Sahel et président de l’ARCEP du Burkina Faso, M. Tontama Charles Millogo, la présidente du CN/ARCEP Niger, Mme Béty Aichatou Oumani, etc.

A l’ouverture des travaux, le secrétaire général du ministère de la Poste et des nouvelles technologies de l’information a rappelé quelques missions du G5-Sahel notamment celles de garantir le développement et la sécurité dans les pays membres, d’améliorer les conditions de vie des populations, de promouvoir un développement régional inclusif et durable. Ainsi, pour atteindre ces objectifs, le G5-Sahel a créé le Comité Télécoms/TIC pour appuyer le secrétariat exécutif dans la conception et le suivi des réalisations des projets de télécommunication et TIC. «C’est suite aux travaux de la 4ème session ordinaire du 29 octobre 2018 tenue à Niamey que le conseil des ministres du G5-Sahel a adopté le texte relatif à la résolution portant suppression des frais d’itinérance au sein de l’espace du G5-Sahel, sujet qui figure en bonne place dans l’agenda de cette présente rencontre» a expliqué M. Boubacar Oumarou.

Par ailleurs, le secrétaire général du ministère de la Poste et des nouvelles technologies de l’information a précisé que cette réunion se tient à un moment où l’espace du G5-Sahel est confronté à des défis sécuritaires considérables, avec des attaques terroristes répétées dans des villes et des campagnes. M. Boubacar I. Oumarou a souligné que certains de ces actes terroristes sont souvent facilités par l’usage des Télécoms/TIC, tandis que d’autres ont été rendus possibles parce qu’il manquait d’infrastructures de Télécom ou parce que ces infrastructures ont été préalablement détruites. «C’est pourquoi, il devient urgent de mettre en œuvre des mécanismes de coopération pour lutter efficacement contre ce fléau qui gangrène notre sous-région», a déclaré le secrétaire général du ministère de la Poste et des nouvelles technologies de l’information.

Le président du Comité Télécom/TIC du G5-Sahel et président de l’ARCEP du Burkina Faso, M. Tontama Charles Millogo a salué et félicité le secrétariat exécutif du G5-Sahel et l’ensemble des membres du Comité Télécoms/TIC du G5-Sahel pour les efforts consentis. En effet, M. Tontama Charles Millogo a rappelé que lors d’une réunion en décembre 2019 à N’Djamena, les membres du Comité Télécoms/TIC du G5-Sahel avaient prévu de se retrouver à Nouakchott au courant de juin 2020, mais malheureusement, la survenue de la COVID-19 a empêché cette rencontre. «Nonobstant cela, une vidéo conférence a été organisée en décembre 2020 et a été mise à profit pour faire le point de la feuille de route et cela nous a permis ainsi de maintenir les contacts et assurer le suivi de nos activités et recommandations» a signalé le président du Comité Télécom/TIC du G5-Sahel avant de notifier que le comité qu’il dirige a enregistré des avancées notables.

Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)

03 juin 2021
Source : http://www.lesahel.org/