Opposition politique : Comment Bazoum a fait pour calmer Ousmane ?

La question mérite d’être posée d’autant que le président Ousmane disait «Le Tazartché n’a pas passé, le hold-up déguisé ne passera pas dans un point de presse qu’il a animé depuis Zinder», ou le candidat au second tour de l’élection présidentielle du 21 février Mahamane Ousmane a revendiqué le victoire, rejetant les résultats globaux provisoires proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui donnant son challenger, Bazoum Mohamed, vainqueur. Lors d’une conférence de presse qu’il a animée samedi 27 février 2021, depuis sa ville natale de Zinder, Mahamane Ousmane est largement revenu sur les conditions dans lesquelles les élections se sont passées dans certaines localités du Niger où Bazoum Mohamed a fait le plein des voix. Il a indiqué que les voix de ces localités ont été obtenues de manière frauduleuse et ne peuvent donc être prises en compte dans les votes comptabilisés par la CENI. Avec un langage on ne peut plus clair, Mahamane Ousmane a déclaré que ses partisans et lui ne se laisseront pas faire, ajoutant qu’ils utiliseront toutes les voies légales pour faire triompher la vérité. Accusant le pouvoir en place de vouloir confisquer le choix populaire, il a fait cette mise en garde : «Le Tazartché n’a pas passé, le hold-up déguisé ne passera pas».

Aujourd’hui, le Peuple Nigérien Souverain se pose la question de savoir quelle est la position réelle de l’opposition ? Quelle est la vraie position du président Mahamane Ousmane ? Le grand peuple Nigérien était sorti massivement du premier tour au second tour de l’élection présidentielle du 27 décembre 2020 et 21 février 2021 pour accorder son suffrage au candidat Mahamane Ousmane pour une Alternance politique. Après tous les points de presses animés par ce dernier et les déclarations faites par CAP20-21, ACC, FCR et Alliés, que reste-t-il à ce peuple? Où en est-on concrètement Monsieur le président du RDRTchanji ?

Ça fait aujourd’hui deux (2) mois, ce 2 juin 2021, que le président Mohamed Bazoum a été investi dans ses fonctions de président de la République du Niger. L’opposition est complètement effacée de la scène politique. On ne sent même pas une opposition dans le pays après tout ce qui a été dit et fait.

Ce même peuple et un grand nombre d’observateurs se demandent si l’opposition auriez eu un deal avec le président Bazoum Mohamed ?

Sinon pourquoi cette léthargie profonde de la part, de CAP 20- 21, ACC, FCR et Alliés ?

Quel est la sort de Hama Amadou, le chef de file de l’opposition, Moumouni Boureima dit Tchanga, Abdou Maman Lokoko, Tahirou Seydou Mayaki qui ont été arrêtés sur la base des fausses accusations du ministre de l’Intérieur Alkache Alhada et plus de trois cent autres (300) tous dans les différentes maisons d’arrêt.

Selon des sources bien informées, il parait que l’opposition aurait fait une trêve à cause du mois de jeûne. Ce mois béni de l’islam est fini, Qu’attentez l’opposition? Si toutefois aucune réaction n’est faite d’ici peu, l’opposition pensez réellement que ce même peuple serait avec, lui le soutiendra prochainement. Le peuple nigérien veut la vérité, il veut voir clair. Le peuple nigérien souverain attend de voir le président Mahamane Ousmane et la Coalition pour une Alternance Politique CAP 20-21, ACC, FCR et Alliés pour un vrai combat politique ou dire clairement qu’il soutient Mohamed Bazoum et travailler ensemble pour l’intérét du pays et libèrer tous les prisonniers politique. Ça lui fait deux (2) mois jour pour jour que Bazoum Mohamed a été investi en tant que président de la République, en sachant très bien qu’il a été imposé à son parti le Pnds-Tarayya et au Peuple Souverain Nigérien par le président sortant Issoufou Mahamadou.

Mallam.