Clôture de la 14ème revue sectorielle de l’eau et de l’Assainissement : «Au-delà de leur qualité technique irréfutable, les résultats auxquels vous êtes parvenus sont d'une portée politique» a estimé le ministre de l’Hydraulique

Les travaux de la 14ème revue sectorielle  de l’eau et de l’assainissement 2021 se sont tenus du 13 au 15 juillet 2021 à Niamey. Les échanges qui ont eu lieu, durant trois jours, sur le thème central de cette revue «Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) : Facteur de développement local et de prévention des conflits» ont permis aux participants de comprendre le concept de la gestion intégrée des ressources en eau, mais aussi d'appréhender les opportunités qu'il offre pour un développement local apaisé. Procédant à la clôture des travaux, le ministre de l’Hydraulique, M. Adamou Mahaman, s’est réjoui des conclusions auxquelles les participants sont parvenus.

A l’issue des travaux, plusieurs recommandations ont été formulées à l’endroit de l’Etat, des partenaires techniques et financiers ainsi qu’à l’endroit des collectivités territoriales et des ONG.

En ce qui concerne l’Etat, il lui a été recommandé, entre autres, de  rendre effectif le transfert des compétences et des ressources aux collectivités territoriales dans le domaine de l’hydraulique et de l’assainissement ; de renforcer les installations de production, de stockage et de distribution d’eau potable en milieu urbain ; de règlementer et contrôler la commercialisation et la qualité de l’eau en sachet communément appelé «pure water» et de préserver la santé de la population ; de développer des mesures, des nouvelles initiatives et stratégies pour mobiliser davantage de ressources pour le financement innovant du secteur de l’eau et de l’assainissement ; d’accompagner les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des compétences à travers la vulgarisation des textes et le renforcement des capacités; d’ instaurer et de rendre effectifs des audits réguliers etc.

Le ministre de l’Hydraulique, M. Adamou Mahaman a indiqué que l'analyse de la situation du secteur de l'Eau et de l'Assainissement, la richesse et la qualité des débats ainsi que la pertinence des recommandations dénotent de l'intérêt que les acteurs accordent à la problématique de l'accès à l'eau potable, à l'assainissement et à la gestion intégrée des ressources en eau. En effet, a-t-il poursuivi, les acteurs ont pu mesurer combien il est nécessaire de se mobiliser davantage et d'accroître les financements au profit du secteur, de développer les capacités et d'adapter les outils réglementaires au contexte de la décentralisation et de l'approche programme pour l'atteinte des objectifs du PROSEHA et du PANGIRE qui sont, du reste, en parfaite conformité avec le Programme de Renaissance acte III, a-t-il ajouté.

«Au-delà de leur qualité technique irréfutable, les résultats auxquels vous êtes parvenus sont d'une portée politique» a estimé le ministre de l’Hydraulique. M. Adamou Mahaman a par ailleurs annoncé que le dialogue politique, qui constitue un des segments de la revue sectorielle, se tiendra très prochainement et réunira le gouvernement et les partenaires au développement du secteur. «Il constituera également une excellente opportunité pour réaffirmer la vision et les perspectives à court et moyen termes du gouvernement dans le secteur de l'eau et de l'assainissement» a-t-il dit.

Le ministre Adamou Mahaman a enfin rassuré les participants que les résultats des travaux seront portés à la connaissance des plus hautes autorités et que le gouvernement prendra toutes les dispositions pour créer des conditions nécessaires à la mise en œuvre des recommandations et conclusions issues de cette revue.

Aminatou Seydou Harouna(onep)

19 juillet  2021
Source : http://www.lesahel.org/