Rencontre du gouverneur de Maradi avec les couches socioprofessionnelles : Plusieurs sujets à l’ordre du jour dont la visite du Président de la République dans la région

Le gouverneur de la région de Maradi, M. Zakari Oumarou a tenu le samedi 24 juillet 2021, une réunion avec les représentants des couches socioprofessionnelles et les cadres de la région. Ce type de réunion constitue un cadre d’échanges entre le premier responsable de la région et la population où plusieurs questions du moment sont débattues.

Au cours de la réunion du samedi, le premier sujet évoqué est la prochaine visite de travail du Président de la République, Chef de l’Etat, M. Mohamed Bazoum dans la région de Maradi. Cette visite devrait avoir lieu aussitôt après celle de Diffa, le 05 juillet dernier, mais compte tenu du calendrier surchargé du Chef de l’Etat, elle a été reprogrammée pour le 1er et le 2 août 2021. Selon Zakari Oumarou, la question sécuritaire est le principal motif de cette visite de travail du Chef de l’Etat. «Le Président de la République visitera les zones d’insécurité de Madarounfa et de Guidan Roumdji où il s’entretiendra avec les forces de défense et de sécurité déployées dans ces zones et avec les populations» a-t-il soutenu. Plus précisément le Chef de l’Etat se rendra à Gabi (Madarounfa) et Dan Kano (Guidan Roumdji), deux villages dans lesquels les populations ont trop souffert des exactions des bandits armés, des voleurs de bétail et autres kidnappeurs. Dans la Région de Maradi, a ajouté le gouverneur, la situation sécuritaire s’améliore progressivement avec les efforts que l’Etat est en train de fournir. Toutefois, il reconnait une collaboration timide des autorités frontalières du Nigéria. M. Zakari Oumarou a une fois de plus demandé aux populations une franche collaboration afin de prêter main forte aux forces de défense et de sécurité.

Autre préoccupation régionale, la question de l’éducation. En effet, le gouverneur Zakari Oumarou a commenté les résultats du BEPC 2021 qui ont été catastrophiques pour la région. Il a fait constater que l’année scolaire qui vient de s’écouler s’est plutôt bien déroulée dans la région, sans perturbations. Il a annoncé que sur les 32.600 candidats de la région au BEPC, seuls 4.700 ont réussi à cet examen. Il ressort donc que 28.000 candidats ont échoué. «Avec les milliers d’élèves de la 4ème qui s’ajoutent à ces 28.000 candidats malheureux, il y a lieu de se demander où trouver des classes à tout ce beau monde et où trouver les enseignants qui s’occuperont d’eux» s’est-il demandé. Il y a péril en la demeure, a-t-il soutenu.

Quant à la situation agricole, il ressort que les pluies se sont installées en retard par rapport à l’année dernière, toujours est-il qu’elle s’est installée dans le temps. A la date du 20 juillet 2021, tous les villages agricoles de la région ont semé.

Tiémogo Amadou  ANP-ONEP Maradi

26 juillet  2021
Source : http://www.lesahel.org/