Signature d'un protocole d'accord entre le CESOC et PNUD : Les deux parties s’accordent à soutenir plusieurs domaines d’intérêt commun

Un protocole d'accord a été signé le vendredi 23 Juillet à Niamey entre le Conseil Economique Social et Culturel (CESOC) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). C’est le président du CESOC, M. Malam Ligari Maïrou et le représentant résident adjoint du PNUD, M. Eloi Kouadio qui ont apposé leurs signatures sur les documents de l’accord. Cette signature fait suite aux consultations entre les deux institutions qui se sont accordées sur des points d'intérêt commun, à savoir le développement durable, l'éradication de la pauvreté, l’autonomisation des femmes, la bonne gouvernance et l'Etat de droit. Cet accord sera le point de départ d'une coopération que les deux partenaires souhaitent fructueuse pour l'intérêt du peuple nigérien.

Selon le président du CESOC, cet accord s'inscrit dans le cadre de l’ambition commune des deux institutions de soutenir le programme de M. Mohamed Bazoum Président de la République, Chef de l'Etat, tel que décliné dans la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement. Au regard de l’engagement du PNUD à soutenir le Niger, M. Malam Ligari Maïrou s’est dit convaincu que cette initiative commune permettra de renforcer les capacités du CESOC pour émettre des avis pertinents au Président de la République et à l'Assemblée Nationale dans les domaines économique, social et culturel, tout en souhaitant que ce partenariat s'inscrive dans la durée.

Pour sa part, le représentant résident adjoint du PNUD a rappelé que les deux institutions travaillent déjà en partenariat depuis un certain nombre d'années sans une base formelle consacrée. M. Eloi Kouadio a ajouté que le CESOC et le PNUD contribuent tous les deux à enrichir les débats et les plaidoyers sur les politiques de développement à travers notamment la diffusion et la vulgarisation de l'indice du développement humain au Niger. Pour le représentant résident adjoint du PNUD, la signature de ce protocole d'accord permettra de renforcer cette collaboration et au-delà de renforcer les capacités institutionnelles du CESOC dans les domaines nécessitant un appui tels qu’explicitement identifiés par la convention.

Plus précisément, «des appuis spécifiques en renforcement des capacités en matière de recherche et développement mais aussi d'échanges d'informations seront apportés sur des questions relatives au développement économique et social ainsi qu'à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication par le biais d’une digitalisation opportune et ciblée», a-t-il précisé. Le représentant résident adjoint du PNUD a déclaré aussi que le PNUD est disposé à travailler avec le CESOC pour contribuer à atténuer les effets de cette pandémie sur l’Etat, les ménages et les entreprises ainsi qu’à reconstruire une économie verte et résiliente au Niger. M. Eloi Kouadio a réitéré l'engagement de l’institution à poursuivre son partenariat avec le CESOC afin de contribuer à relever les défis socioéconomiques du moment et poser ainsi aux cotés du CESOC les jalons d'un développement durable au Niger tel qu'envisagé dans la vision du Chef de l'Etat et décliné dans la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre.

Mamane Abdoulaye(onep)

26 juillet  2021
Source : http://www.lesahel.org/