Audiences au Cabinet du Premier ministre : M. Ouhoumoudou Mahamadou a reçu le nouvel ambassadeur des Pays-Bas au Niger et le Représentant résident du PAM, en fin de mission

Dans l’après-midi du vendredi 23 juillet 2021, le Premier ministre, M. Ouhoumoudou Mahamadou s’est entretenu avec le nouvel Ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Niger, M. Paul Tholen. «Suite à la mise en place des nouvelles autorités nigériennes, j’ai tenu à rencontrer le Chef du gouvernement pour une visite de courtoisie mais aussi pour échanger sur des sujets d’intérêt commun entre nos deux pays», a-t-il indiqué. Ces questions sont  selon le diplomate, relatives à la sécurité, à la santé, surtout en cette période de pandémie du COVID-19, ainsi que des questions de développement en général et les perspectives. «La région du Sahel, y compris le Niger, le Mali, le Burkina Faso, fait l’objet d’une attention particulière au niveau des Pays Bas. Suite à l’évolution de la situation sécuritaire dans cette zone, nous avons jugé important de ne pas se limiter à avoir une ambassade à Bamako seulement mais qu’il est aussi nécessaire d’en avoir à Niamey et à Ouagadougou», a précisé le diplomate hollandais. Il faut rappeler que M. Paul Tholen est le 1er ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Niger avec résidence à Niamey, après l’ouverture, en août 2020, d’une pleine ambassade.

Par la suite, le Premier ministre, a reçu en audience, le Représentant résident du Programme Alimentaire Mondial (PAM), en fin de mission au Niger, M. Sory Ibrahim Ouane qui dit être allé remercier le Premier ministre et lui exprimer aussi sa profonde gratitude, ainsi qu’à l’ensemble du gouvernement et ‘‘surtout à tout le peuple Nigérien pour toutes les facilités, l’attention et l’hospitalité’’ dont il dit avoir bénéficié durant tout son séjour. «J’ai passé quatre ans à la tête de ce qui est aujourd’hui l’une des opérations la plus importante du Programme Alimentaire Mondial (PAM), à travers le monde, et cela dans un contexte très complexe où se côtoient les crises liées au changement climatique, aux conflits sécuritaires dans les pays voisins, auxquels s’ajoute la pandémie de la COVID-19. Donc la vulnérabilité des populations a été touchée, mais le Niger a pu mettre en place un environnement très favorable pour l’accompagnement des partenaires techniques et financiers dont le PAM», s’est-il félicité.

M. Ouane a ensuite souligné les résultats très encourageants obtenus par le Niger avec notamment la récupération des terres agricoles dégradées, le renforcement de la cohésion sociale, l’autonomisation des femmes améliorée et la réduction à hauteur de 60% de la migration de détresse dans les zones d’intervention. «Mais ce qui est encore plus important, c’est le sourire que nous avons retrouvé sur les visages de ces populations en détresse. Ce sourire traduit la confiance en l’avenir. J’appelle ce sourire le visage de PAM», a-t-il décrit. «Je quitte le Niger, mais le PAM restera aux côtés des autorités du Niger car, les défis auxquels est confronté le pays interpellent le premier chef du PAM, avec un programme qui a été renouvelé et avec une enveloppe d’un milliard de dollars, soit 650 milliards FCFA, attribuée, sur cinq (5) ans. Le PAM restera aux côtés du Niger pour aider son peuple à sortir de la situation de vulnérabilité», a assuré M. Sory Ibrahim Ouane.

Mahamadou Diallo(onep)

26 juillet  2021
Source : http://www.lesahel.org/