Cérémonie de réception d’équipements médicaux, d’informatiques et de l’laboratoire au Ministère de la Santé Publique : Combattre la covid-19 en renforçant le plateau technique à tous les niveaux de la pyramide sanitaire

Le ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales, Dr Idi Illiassou Maïnassara a réceptionné dans l’après-midi du jeudi 22 juillet 2021 des mains de la Représentante résidente de la Banque Mondiale, Mme Joelle Dehasse et celle de l’Organisation Mondiale de la Santé, Dr ANYA Blanche au Niger une importante quantité de matériels biomédicaux d’une valeur estimée à 3,7 milliards de CFA. Cette importante acquisition rentre dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Renforcement des capacités pour la réponse à la covid-19 et la résilience du système de santé au Niger financé par la Banque Mondiale et mis en œuvre par l’OMS. La cérémonie s’est déroulée au magasin de stockage des produits médicaux de l’OMS à Niamey.

Cette dotation est composée de 120 échographes, 20 moniteurs de surveillance multiparamétrique, 200 moniteurs de signes vitaux, 214 automates d’hématologie et leurs réactifs pour au moins six mois de fonctionnement, 10 électrocardiographes, 250 concentrateurs d’oxygène, 4 ambulances médicalisées dont trois sont destinées aux points d’entrée et une autre au SAMU et un lot d’équipements individuels. D’un coût de à 3.770.114.478 FCFA, ces équipements seront destinés aux formations sanitaires de tous les échelons de la pyramide sanitaire. Ils permettront de relever le plateau technique des 100 Centres de Santé Intégrés frontaliers du Niger, d’améliorer la qualité des soins et services de santé à apporter aux populations nigériennes et de renforcer les capacités opérationnelles du Centre des Opérations d’Urgences de Santé Publique (COUSP). Ce qui permettra aussi aux populations de ne plus avoir à parcourir de longues distances à la recherche d’un examen de laboratoire ou autres soins.
Peu après avoir réceptionné les équipements, le ministre Idi Illiassou Maïnassara a tout d’abord insisté sur la persistance de la pandémie de la Covid-19 à travers le monde. Plusieurs pays africains enregistrent chaque jour un nombre important de cas avec la circulation des variants très dangereux comme celui qu’on appelle le variant delta. «Il y a donc urgence de renforcer le système de santé et de sauvegarder les nombreux acquis obtenus par le Niger dans la lutte contre cette pandémie», a-t-il déclaré. Avec cette contribution, le plan de lutte contre la COVID-19 au Niger se trouve renforcé. Le ministre en charge de la Santé a félicité les Partenaires Techniques et Financiers notamment la Banque Mondiale pour les efforts déployés dans la lutte contre la maladie et surtout contre la COVID-19. Il les a assurés que ces précieux appuis feront l’objet d’une utilisation rationnelle et efficiente pour une meilleure riposte contre la COVID-19.
Auparavant, la Représentante résidente de l’Organisation Mondiale de la Santé, Dr ANYA Blanche a déclaré que ces équipements viennent contribuer au renforcement des capacités du système de santé nigérien pour la réponse à une éventuelle recrudescence des cas et la résilience du système de santé face aux nombreux défis causés par la pandémie notamment la faible performance du système de dépistage, la fragilité du système de santé liée à l’insuffisance des équipements et matériels
médicaux et l’opérationnalisation du COUSP pour coordonner les opérations de la reponse aux situations d’urgences sanitaires. Elle a également annoncé que l’acheminement des équipements vers les structures de santé bénéficiaires selon le plan de distribution élaboré sera assuré par l’OMS qui, ne ménagera aucun effort pour soutenir le gouvernement dans ce domaine.
La Représentante résidente de la Banque Mondiale, Mme Joelle Dehasse a réitéré l’engagement de son Institution à accompagner les pays dans leurs efforts pour lutter contre la pandémie et le renforcement du système de santé dans le cadre de ce projet.

Seini Seydou Zakaria(onep)

27 juillet  2021
Source : http://www.lesahel.org/