Au Palais de  la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat reçoit plusieurs délégations 

Le Président de la République, Chef de l’Etat S.E Mohamed Bazoum s’est entretenu hier avec une délégation d’ONU Femmes conduite par la directrice régionale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre Mme Oulimata SARR. LA l’issue de cette audience, la directrice régionale ONU Femmes a déclaré avoir échangé avec le Chef de l’Etat sur un certain nombre de sujets qui lui tiennent à cœur après que le bureau du Niger vienne de recevoir un accord-cadre pour l’établissement d’un siège. «Il y a quelques années, ONU Femmes ne disposait qu’un bureau programme à Niamey. Aujourd’hui, nous disposons d’une représentation complète», s’est réjouie Mme Oulimata SARR. Parmi les sujets sur lesquels les échanges ont porté, on peut citer entre autres : la représentativité des femmes ; les questions de paix et de sécurité notamment le rôle des femmes d’autant plus que le Niger est au Conseil de Sécurité des Nations Unies depuis 2020. «Et au conseil de sécurité des Nations Unies, le Niger porte au plus haut niveau le rôle des femmes dans le processus de paix, que ce soit dans la prévention; leur protection et leur participation dans le processus de paix et de cohésion sociale. Nous avons aussi parlé d’autonomisation où nous avons rendu compte au Président des conversations que nous avons eues avec les femmes.

Elles souhaiteraient avoir des fonds dédiés à leurs activités économiques aussi bien en zone rurale qu’urbaine. Je pense que nous avons eu auprès du Président de la République une oreille attentive. Il nous a parlé aussi de son focus sur la scolarisation de la jeune fille notamment ses projets d’internat pour garder les filles le plus longtemps possible à l’école. Ce qui est extrêmement important à nos yeux et nous pensons comme lui que l’éducation est le nerf de la guerre. C’est dire que nous sortons de cette audience ravie et réconfortée sachant que nous avons un ‘’He for She’’ c’est-à-dire les hommes champions qui disent «moi, je soutiens ma femme; ma sœur et ma fille». Et je pense que nous avons eu cela avec le Président de la République», a souligné Mme Oulimata qui est accompagnée au cours de cette audience de la coordinatrice du Système des Nations Unies au Niger Mme Louise Aubin et de M. Adama Moussa, représentant résident d’ONU Femmes au Niger.

Dans l’après-midi, le chef de l’Etat a reçu deux délégations à savoir les participants à l’atelier régional panafricain sur les meilleures pratiques de protection des civils par les Forces de Défense et de Sécurité  et les membres du conseil des avocats du Niger. La première délégation est conduite par M. Vianney Bisimwa, directeur régional Sahel du Centre pour les Civils en Conflit (CIVIC). Le CIVIC est une organisation indépendante qui a pour mission de travailler avec les Forces  armées et des civils dans des zones de conflit pour développer et mettre en œuvre des solutions visant à prévenir, atténuer et réparer les dommages causés aux civils.

Quant à la seconde délégation, elle est conduite par le bâtonnier de l’ordre des avocats du Niger Me Boubacar Oumarou. A la sortie de cette audience, le bâtonnier du Niger dit avoir fait état, au Chef de l’Etat, d’un certain nombre d’éléments de la vie du barreau d’une part et lui faire le point de l’état des préparatifs de la prochaine conférence annuelle de l’Association des barreaux africains que Niamey abritera le 4 octobre 2021 d’autre part. «Nous sommes très réjouis et honorés de cette rencontre avec le Président de la République parce que nous avons trouvé une oreille attentive. Nous avons aussi une certaine convergence de vue sur un certain nombre de questions primordiales qui concernent la vie de notre Nation, notamment pour ce qui est du rôle du barreau dans l’édification de l’Etat de droit; le renforcement des Institutions de la République et de la bonne gouvernance. De ce point de vue, le Chef de l’Etat a réitéré son engagement à faire tout pour le bon fonctionnement de l’administration de la justice et il nous a demandés en tant qu’institution, qui a un rôle éminemment important à jouer dans le cadre de l’administration de la Justice, à aider l’Etat et les Institutions pour que nous puissions asseoir une bonne  démocratie, une bonne gouvernance en combattant efficacement la corruption et l’impunité dans notre pays», a conclu le bâtonnier du Niger Me Boubacar Oumarou

Hassane Daouda(onep)

29 septembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/