Gouvernance juridique : Une journée de travail pour enrichir l’étude thématique en matière de sécurité en prélude au PDES 2022-2026

Le pôle gouvernance et modernisation du PDES 2017-2021 a organisé hier matin à Niamey un atelier d’enrichissement du rapport provisoire de l’étude thématique sur la gouvernance sécuritaire au Niger. Ce 2e atelier en 48h qui vient après celui sur la gouvernance judiciaire se donne pour objectif de passer en revue les engagements pris dans le cadre de la mise en œuvre du PDES 2017-2021, ceux réellement tenus, ainsi que les objectifs qui n’ont pu être atteints durant la période impartie. L’ouverture officielle des travaux a été présidée par le superviseur du pôle gouvernance économique et modernisation de l’Etat au PDS 2017-2021, M. Aghali Abdelkader, en présence du président de la commission défense et sécurité de l’Assemblée Nationale et du Haut-commissaire à la modernisation de l’Etat qui préside la cellule technique de ce pôle.

L’étude thématique sur la gouvernance sécuritaire, a indiqué M. Aghali Abdelkader à l’ouverture des travaux de l’atelier, vise à faire une analyse critique de la gouvernance sécuritaire en prélude à la revue sectorielle du pôle Gouvernance et modernisation de l’Etat du PDS 2017-2021, avec pour vision la coproduction de la paix et de la sécurité. Les analyses et échanges ont ainsi porté sur le diagnostic du secteur de la sécurité dressé par le rapport provisoire de l’étude thématique, l’établissement d’une cartographie des projets et des reformes, ainsi que la stratégie de mobilisation des ressources pour le financement, et la réalisation d’un bilan analytique, critique et constructif de la mise en œuvre du PDES 2017-2021.

La revue du secteur de la sécurité clôture certes un quinquennat, a déclaré M. Aghali Abddelkader, mais elle s’ouvre « sur un nouveau quinquennat qui démarre avec un nouveau régime dont l’ambition en matière de sécurité met davantage l’accent sur le nexus sécurité-développement avec des actions civilo-militaires pour la coproduction de la paix dans toutes les régions du Niger». Il assure les participants à l’atelier que les résultats de leurs travaux bénéficieront d’une attention particulière par les autorités en place qui « se sont engagées dans le renforcement des capacités des Forces de défense et de sécurité (FDS) et leur professionnalisation comme l’un des chantiers les plus importants de la réforme de l’Etat par sa modernisation et sa bonne gouvernance».

Le président de la Commission défense et sécurité de l’Assemblée Nationale, le député Mounkaila Issa, a assisté à l’atelier d’enrichissement du rapport provisoire de l’étude thématique sur la Gouvernance sécuritaire. Apres le lancement officiel, il a affirmé que l’Assemblée Nationale du Niger accorde une place particulière à la sécurité et qu’à travers les députés, c'est toute la population du Niger qu’ils  représentent qui se soucient des questions sécuritaires. Le député Mounkaila Issa a ajouté que les questions liées à la sécurité ne sont pas uniquement l’apanage des FDS et qu’elles concernent aussi les citoyens Nigériens dans leur ensemble. « Nous souhaitons que la paix revienne le plus tôt. Nous travaillerons à l’hémicycle pour que le Gouvernement ait les mains libres pour pouvoir agir aisément et lutter efficacement contre cette insécurité », a-t-il promis.

Par Souleymane Yahaya

1er octobre 2021
Source : http://www.lesahel.org/