Atelier de formation des acteurs non étatiques par le HC-I3N : Pour des contributions pertinentes à la revue annuelle conjointe 2020 du secteur SANAD

Le Haut Commissariat à l’Initiative 3N a organisé le mercredi 29 septembre 2021 à Bangoula, un atelier de formation des acteurs non étatiques dans le cadre du processus de la revue annuelle conjointe (RAC 2020) du secteur SANAD. C’est le Conseiller Technique de cette institution, Dr Abouba Saidou qui a présidé l’ouverture des travaux de l’atelier en présence des représentants des organisations des producteurs, de ceux de la société Civile et de plusieurs autres invités.

Cet atelier de deux jours a pour objectif le renforcement des capacités des acteurs non étatiques dans la contribution efficace à l’établissement des revues annuelles conjointes sous sectorielles et du secteur SANAD. Dans son discours d’ouverture, le Conseiller Technique Dr Abouba Saidou a précisé que le Haut-commissariat à l’initiative 3N assure la coordination intersectorielle et facilite la réalisation des objectifs de sécurité alimentaire et nutritionnelle et du développement agricole durable. «Il a en charge la coordination, la planification, les études techniques, économiques et financières, la mobilisation des financements et des acteurs, l’impulsion des reformes  et le suivi et évaluation», a-t-il expliqué.

Selon Dr Abouba Saidou,  le Haut-commissariat à l’initiative 3N a aussi été l’instance de coordination de la mise en œuvre du Plan  d’Actions 2016-2020 à travers la maitrise d’ouvrage du programme stratégique 12. «C’est pourquoi il a la responsabilité d’organiser  de suivre et d’offrir une assurance qualité pour les revues annuelles conjointes sous sectorielles. Ces dernières contribuent et préparent la revue annuelle conjointe globale SANAD», a-t-il indiqué.

Le Conseiller Technique au HC3N a ajouté que les Revues Annuelles Conjointes (RAC) sont développées comme des espaces de dialogue entre parties prenantes pour l’amélioration de la gouvernance sectorielle. Elles constituent de précieux outils d’aide à la décision. «Les RAC SANAD prennent en compte des leçons apprises et des expériences capitalisées. En effet, depuis 3 ans, la revue SANAD a été dans une version nouvelle marquée par une assistance technique à responsabilité dégressive. Son rôle a été d’assurer un renforcement des capacités des sous-secteurs concernés», a-t-il relevé.

Dr Abouba Saidou a, par ailleurs, a souligné que la revue SANAD 19 est la derrière revue de ce processus d’apprentissage collectif. Sa préparation reflète un bon niveau d’appropriation de différentes étapes du processus. Dans cette optique, a-t-il expliqué, un expert a été recruté avec l’appui du CRS SANAD pour assurer l’accompagnement de l’ensemble des acteurs et les ANE  à travers cette session de formation de mise à niveau. «Cette session de formation permet de garantir des contributions de bonne qualité de votre part au niveaux sectoriel et sous sectoriel», a-t-il indiqué. Dr Abouba Saidou a remercié les partenaires techniques et financiers qui ne cessent d’apporter leurs appuis à la mise en œuvre de l’initiative 3N. 

Yacine Hassane

04 octobre 2021
Source : http://www.lesahel.org/