Assemblée Nationale : S.E. Seini Oumarou reçoit les membres du Réseau des Femmes Parlementaires du Niger et l’ambassadeur de Mauritanie au Niger

Le président de l’Assemblée Nationale, SE. Seini Oumarou a successivement reçu, hier en audience, les membres du Réseau des femmes parlementaires du Niger conduite, par la présidente dudit réseau, la députée Rabi Maï Tournam en présence de la présidente d’honneur du Réseau, la députée Hadiza Seyni Zarmakoye. A l’issue de cette rencontre, la présidente d’honneur du Réseau, l’honorable Hadiza Seyni Zarmakoye a déclaré que le réseau a présenté au président de l’Assemblée nationale son plan d’actions et les activités qu’il est en train de conduire depuis sa mise en place pour la promotion de la femme et la protection de l’enfant ainsi que le développement du pays.

«Nous avons informé le président du parlement qu’après nos deux visites, la semaine dernière à la maternité Issaka Gazobi et au Centre Hospitalier Régional de Niamey, communément appelé  ‘’Maternité Poudrière’’, nous avons constaté qu’il y’a une urgence, surtout à la maternité Issaka Gazobi qui constitue un centre de référence. Ce centre végète dans des difficultés notoires surtout avec l’exiguïté des locaux. A sa création, la population du Niger ne dépassait pas un million d’habitants, alors qu’aujourd’hui, nous sommes à plus de 23 millions», a-t-elle indiqué. Selon le député Hadiza Seini Zarmakoye, la capacité d’accueil de la

maternité Issaka Gazobi est largement dépassée. «Certes, il y’a un programme de construction d’une nouvelle maternité en 2023, c’est un soulagement, mais en attendant a-t-elle dit, il faut qu’il y ait un plan d’urgence d’ici cette période».

La présidente d’honneur a également indiqué que  la masse salariale de la maternité Gazobi fait ‘’plus d’un milliard par an, alors que leur subvention n’est que de huit cent millions. Par ailleurs, ce centre a des impayés sur la gratuité des soins. «Etant donné que nous sommes en session budgétaire, il va falloir que le budget du ministère de la Santé soit revu à la hausse comme celui du ministère de la Défense et de l’Education», a plaidé Mme Hadiza Seini Zarmakoye.

Quelques instants après, le président de l’Assemblée nationale a accordé une audience à l’ambassadeur de la République Islamique de Mauritanie au Niger, SE. Sidati cheikh Ould Ahmed Aicha. A sa sortie d’audience, le diplomate mauritanien a déclaré qu’il a rendu une visite de courtoisie et fraternelle au président du parlement du Niger en sa qualité de nouvel Ambassadeur de la République Islamique de Mauritanie au Niger. «Je lui ai transmis les sincères salutations fraternelles du peuple mauritanien au peuple nigérien. Nos deux peuples sont liés par l’histoire. Nous étions un seul peuple que le destin a voulu qu’on se retrouve dans deux pays différents», a-t-il dit. L’ambassadeur de Mauritanie a enfin précisé qu’il a échangé avec le président du parlement du Niger sur la coopération bilatérale, notamment celle interparlementaire qui se porte très bien et qui sera redynamisée davantage.

Seini Seydou Zakaria

10 novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/