Décès du général Abdoul Karim Goukoye : Le Premier ministre assiste à la levée du corps de l’illustre disparu

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou, a assisté le 12 novembre dernier à l’hôpital Général de Référence, à la levée de corps du général de brigade Abdoul Karim Goukoye, attaché de défense près de l’ambassade du Niger à Bruxelles en Belgique, décédé le 8 novembre 2021 à l’âge de 57 ans.

Né le 16 juillet 1964 à Niamey, feu Abdoul Karim Goukoye a intégré l’école militaire préparatoire technique de Bingerville en Côte d’Ivoire à l’âge de 12 ans avant de suivre la formation d’officiers d’actives à l’Académie royale militaire de Meknès au Maroc. Il a également suivi des formations militaires dans les académies occidentales et le cours d’état-major à Koulikoro au Mali où il fut major de la promotion.

Les qualités de l’illustre disparu ont été louées dans l’oraison funèbre lue par un de ses camarades d’armes: «Officier brillant, intelligent, doté d’une grande compétence dans l’exercice du commandement. Officier valeureux et émérite, il a reçu plusieurs distinctions au cours de sa carrière : Grand officier dans l’ordre national du Niger, chevalier dans l’ordre de mérite du Niger, titulaire de la médaille du théâtre des opérations extérieures ONUCI, et de la médaille des Nations Unies en Côte d’Ivoire».

Titulaire d’un Master en Études stratégiques de Défense de l’Institut des Hautes Etudes en Défense à Rome en Italie, feu Abdoul Karim Goukoye laisse derrière lui une veuve et 4 enfants.

 Oumar Issoufou(onep)

15 novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/