Réunion du Comité de pilotage de l’Assistance Technique Internationale du Projet de Capacités et de Performances du Secteur Public pour la Prestation des Services : Partage des résultats atteints et présentation d’une feuille de route

Le Secrétaire général du Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, M. Moussa Attah Assoumane, a présidé, hier matin à Niamey, la réunion de partage des résultats atteints par l’Assistance Technique Internationale (ATI no1) du Projet de Capacités et de Performances du Secteur Public pour la Prestation de Services (PCDS). L’ATI no 1, «Développement et mise en œuvre des outils de gestion et de pilotage des ressources humaines de l’État» est exécutée depuis septembre 2018 par un consortium dirigé par la firme tunisienne Arabsoft.

La présente rencontre est aussi l’occasion, a dit M. Moussa Attah Assoumane, de présenter les grandes lignes d’une feuille de route proposée par l’ATI, en vue de continuer à avancer sur les différents chantiers grâce à l’expertise capitalisée par les gestionnaires nationaux tout au long de la mission de l’ATI.  Le secrétaire général du ministère de la fonction publique et de la réforme administrative,  s’est aussi félicité qu’à travers les activités et les outils développés par l’ATI, les gestionnaires RH disposeront dorénavant d’une meilleure maitrise des procédures et processus de gestion, et aussi des circuits de signatures et de visas de tous les actes de gestion RH.

Entre autres résultats atteints, M. Moussa Attah Assoumane a cité le développement d’un nouveau dispositif d’évaluation de la performance individuelle des agents de l’État, accompagné d’un dispositif de gestion au mérite; d’une démarche de gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois et des compétences (GPEEC) et l’accompagnement de certains ministères pour préparer des plans d’action RH; une stratégie de déploiement–redéploiement des agents avec un accent particulier sur les secteurs ‘’éducation et santé’’; un audit de la table de la solde 2020 et une démarche de gestion prévisionnelle des coûts RH; un recueil de textes programmatiques et une base documentaires de tous les textes juridiques en lien avec la GRH de l’État; les guides de procédures de gestion de la carrière et de la paie des agents publics; un vaste programme de transfert des compétences au profit des gestionnaires RH de l’administration publique, soit quelques 782 acteurs dont 231 femmes. 

Le secrétaire général du ministère de la Fonction publique et de la réforme administrative a en outre précisé que le chantier relatif à «l’évaluation de la performance individuelle dans agents de l’État », nécessaire à une mise en œuvre réelle de la réforme budget-programme, et celui relatif au «déploiement et redéploiement des agents» pour appuyer les efforts du gouvernement et de ses partenaires a accéléré le transfert des compétences et des ressources vers les collectivités territoriales.

Oumar Issoufou(onep)

17 novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/