Maradi : Réunion de prise de contact entre le nouveau gouverneur et les responsables des services régionaux

Le gouverneur de la région de Maradi, M. Chaibou Aboubacar a présidé, hier matin, une réunion de prise de contact avec les différents responsables de services de la région. Le gouverneur ayant pris fonction depuis le 28 octobre 2021, cette rencontre n’a eu lieu qu’hier suite à plusieurs empêchements dont entre autres, les évènements tragiques de Kondago (effondrement de mine d’or) et l’incendie de l’école primaire AFN de Maradi.

Il s’agit pour le gouverneur de la région de Maradi d’une première réunion qui sert de cadre de prise de contact avec ses premiers collaborateurs responsables. Après une présentation individuelle de tous les chefs de service, le gouverneur Chaibou Aboubacar a exprimé sa reconnaissance pour l’honneur qui lui a été fait, comme représentant du Président de la République dans la région de Maradi. Il s’est réjoui du cadre créé qui leur permettra d’harmoniser les points de vue quant au fonctionnement de l’administration à tous les niveaux. «En vous conviant à la présente assise, l’occasion m’est offerte pour la prise de contact officielle avec les cadres techniques régionaux, mais également échanger avec vous sur les sujets d’intérêt commun» a-t-il dit.

Pour M. Chaibou Aboubacar, la région de Maradi regorge d’importantes potentialités et atouts, un potentiel en ressource naturelle et un important capital bétail de plus de 9 millions de têtes. Toutefois, il a précisé que la région est sujette aussi à d’importants défis dont la démographie galopante (4.523.438 habitants en 2020) et un fort taux de natalité (3,7%), un indice synthétique de fécondité l’un des plus élevés au monde(7,8 enfants par femme); l’accès aux services sociaux de base ; le faible taux de scolarisation de la jeune fille ; la situation des classes en paillottes et l’analphabétisme d’une frange de la population. «Sur le plan environnemental, des conditions climatiques peu favorables et un déséquilibre entre l’exploitation des ressources et leur disponibilité» a-t-il ajouté. Le gouverneur a énuméré d’autres problèmes qui minent le développement socioéconomiques de la région dont la fraude des hydrocarbures, le chômage des jeunes, l’importation frauduleuse des denrées alimentaires, la faible coordination des services déconcentrés avec les partenaires techniques.

«Au vu de ce qui précède, vous conviendrez avec moi que la tâche est ardue face aux multiples enjeux de développement de la région» a-t-il dit. Pour relever le défi, a-t-il estimé, «chacun de nous doit faire preuve de déterminisme et d’un ferme engagement pour concourir à l’atteinte des objectifs que le Président de la République s’est fixé». M. Chaibou Aboubacar a annoncé qu’en perspective beaucoup d’investissements et de réalisations sont prévus pour les prochaines années pour la région. Il a enfin demandé à chacun de s’investir pleinement afin d’être au rendez-vous des engagements pris devant le peuple nigérien lors de son investiture, par le président de la République Chef de l’Etat. «Je vous exhorte à cultiver l’esprit de franche collaboration, de ponctualité d’assiduité, de rigueur dans le travail chacun dans son domaine» a-t-il conclu, tout en se déclarant disposé à tout moment à les soutenir dans l’exécution de leurs cahiers de charge.

 Tiémogo Amadou  ANP-ONEP Maradi

18 novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/