Au Palais de la Présidence de la République : Le Chef de l’État reçoit la Directrice exécutive adjointe de l’UNFPA et le Secrétaire exécutif de l’Agence de Développement de l’Union Africaine (NEPAD)

Le Président de la République, Chef de l’État, M. Mohamed Bazoum a reçu, en audience, hier matin, la Sous-secrétaire générale, Directrice exécutive adjointe du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), Mme Diene Keita.

À sa sortie d’audience, Mme Diene Keita a indiqué avoir félicité le Président de la République pour la tenue du grand symposium des chefs traditionnels et des leaders religieux pour le changement de comportement dans le pays. «C’est fantastique car, la presse internationale est en train d’en faire le tour parce que c’est porteur de changement dans le développement socio-économique de la région du Sahel», s’est-elle réjouie.

Les échanges ont aussi porté sur l’éducation des filles. «Le bien-être de la population est cher au Président de la République, et pour lui, ce bien-être commence par la prise en compte du bien-être des jeunes filles de cette nation. Il s’agit de les mettre dans les conditions de développement afin qu’elles puissent réaliser leur plein potentiel», a affirmé la responsable onusienne ajoutant avoir également discuté avec le Chef de l’État «des voies et moyens à suivre pour permettre au Niger d’atteindre les objectifs de développement du pays».

En fin d’après-midi, le Chef de l’État M. Mohamed Bazoum a reçu en audience une délégation conduite par Dr. Ibrahim Assane Mayaki, Secrétaire exécutif de l’Agence de Développement de l’Union Africaine (NEPAD). «J’ai eu l’honneur d’être reçu par le Président de la République pour lui présenter d’abord ce que fait l’Agence  de Développement de l’Union Africaine et recueillir ses recommandations parmi lesquelles il y a un très fort intérêt pour le développement du capital humain, notamment l’éducation», a confié Dr Ibrahim Assane Mayaki à l’issue de l’audience, Le secrétaire exécutif de l’Agence de Développement de l’Union Africaine (NEPAD) a aussi indiqué avoir échangé avec le Chef de l’État sur l’importance des chaines de valeurs surtout dans le domaine de l’agrobusiness notamment en termes d’augmentation de la production agricole. «Je me suis engagé à ce que l’Agence de Développement de l’Union Africaine puisse s’investir dans ces deux domaines du mieux qu’elle peut», a souligné Dr. Ibrahim Assane Mayaki.

Par ailleurs, en sa qualité de président d’honneur du Club du Sahel de l’Afrique de l’Ouest, Dr. Ibrahim Assane Mayaki a notifié que le Club a organisé dans ce cadre des concertations sahéliennes avec des participants de l’espace CEDEAO pour, dit-il, «faire le diagnostic le plus précis, quantifié et qualifié qui cible les tendances lourdes du sahel à moyen et long terme». «Cela a permis d’enclencher une discussion extrêmement intéressante avec le Président de la République, qui est au fait des dynamiques d’ici mais aussi de toute la région», a ajouté M. Ibrahim Assane Mayaki. «C’est un encouragement pour nous à continuer dans ce sens pour que nous puissions apporter ce que nous pouvons comme pistes de réflexions et d’actions», s’est-il félicité.

 Oumar Issoufou

24 novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/