Le Colonel des Douanes Mohamed Abdrahamane vient de perdre sa maman : Par Moustapha Kadi Oumani

 

La terrible nouvelle nous est parvenue tôt ce matin du lundi, 1er février 2021. Cette disparition de la mère de notre frère et ami, le Colonel des Douanes Mohamed Abdrahamane est une grande perte dont nous mesurons l'ampleur. Les mots nous manquent face à cette situation très douloureuse, car nous plonge tous dans une immense tristesse. Nous ne pouvons qu'imaginer les moments difficiles que traverse actuellement sa famille. La défunte Rahamatou savait diffuser autour d’elle une atmosphère de tendresse et toujours amicale, grâce à son caractère de mère attentionnée et très attachante. Nous la savions tous souffrante et fatiguée depuis quelque mois. Elle était certainement affectée par le poids de l'âge. Nous sommes sincèrement peinés. Mère de famille exemplaire, sage épouse, elle a apporté beaucoup d'amour à tous ceux qui ont eu la chance de la connaître. On a coutume de dire « une maman formidable donne toujours une grand-mère exceptionnelle ». Oui, elle était toujours disposée à écouter ses petits-enfants, les faire rire, et prête à conseiller ses proches pour le bien-être de la cité.  Selon les personnes que nous avons interrogées, elle etait aimée par tout le monde. Elle avait le don de distribuer du bonheur et rendre chaque instant de la vie, précieux. En cette douloureuse circonstance, je souhaitais m’associer à la douleur de la famille, amis et connaissances. Ma première pensée est pour le Colonel Mohamed Abdrahamane, pour avoir bien entretenue et soignée sa maman avec tant d’amour et d’attention.

A l'ensemble de la Communauté d'Abalak, je tiens à adresser mes plus sincères condoléances, et l'expression de ma sympathie attristée. J'assure de toute mon amitié et de tout mon soutien pendant ces moments difficiles. Soyez l'interprète de ces sentiments auprès de la famille, du corps des Douanes et de ses proches.

Que la terre lui soit légère. Amen !

Moustapha Kadi Oumani