Lutte contre le cancer : La fondation Tattali Iyali de la 1ère Dame Dr Lalla Malika Issoufou à l’avant-garde de la lutte pour l’amélioration de la prise en charge des patients

 Depuis près de 10 ans, la Fondation Tattali Iyali de la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou œuvre pour faire avancer la lutte contre le cancer au Niger. La marraine de la lutte contre cette terrible maladie s’est investie dans la mobilisation des partenaires, en collaboration avec le Ministère de la Santé publique, pour une meilleure prise en charge du cancer au Niger et dans l’assistance humanitaire aux malades à travers des dons en kits alimentaires et autres, ainsi que la prise en charge de certains médicaments. En effet, après des avancées plausibles telles que l’installation du plateau technique de radiothérapie dont elle a fait aboutir le dossier, la présidente de la Fondation Tattali Iyali a parrainé, le 4 février dernier, à l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre le cancer, le lancement des travaux de construction d’une ‘’Maison de Vie’’ d’une capacité de 80lits, au CNLC de Niamey.

La Maison de Vie est un cadre d’accueil des patients de cancer pour y séjourner tout au long de leur prise en charge qui dure souvent des mois. Ainsi les personnes atteintes du cancer qui viennent de tous les horizons du pays pourront être admises au Centre national de lutte contre le cancer (CNLC), dans des conditions beaucoup plus agréables. «Cette Maison de Vie est nécessaire dans un centre de prise en charge du cancer. Et la marraine de la lutte contre le cancer au Niger a mené le plaidoyer pour que le projet soit lancé afin qu’on ait ce cadre le plus proche possible du centre», se réjouit le Directeur Général du CNLC, Dr Malam Abari Moustapha. Il a été, à cet effet, mis à la disposition un site qui s’étend sur une rue déclassée, juste à côté du centre, a-t-il indiqué. Ce qui sera, de par la maquette présentée le 4 février lors de la pose de la première pierre par la première dame Dr Lalla Malika Issoufou, à tout point de vue un cadre complet en termes d’accueil des malades, avec tous les moyens nécessaires afin qu’ils puissent se sentir comme chez eux.

«La présidente de la Fondation Tattali Iyali n’a ménage aucun effort dans le plaidoyer, tant sur le plan national qu’international, pour que l’on puisse avoir non seulement le terrain mais aussi le financement, en collaboration avec le Ministère de la Santé publique. Pour un cout total d’à peu près 300 millions de FCFA, un financement de 250millions de FCFA est acquis avec la participation de trois sources, à savoir : l’Etat, l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP) et le Fonds des nations unies pour la population (UNFPA)», précise le Directeur Général du CNLC, Dr Malam Abari Moustapha. Il faut noter que cette Maison de Vie est conçue avec pour ambition de pouvoir l’étendre, plus tard au besoin.

Dans le domaine de la santé particulièrement dans le cadre de la lutte contre le cancer au Niger, la fondation de la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou appuie ainsi les structures pour l’acquisition d’équipements et d’intrants, la formation du personnel, le soutien aux patients, souligne Dr Malam Abari Moustapha. «En 2019, elle avait lancé un appel pour que le dépistage de cancer de sein et celui du col soient gratuits et davantage accessibles. Ceci afin de promouvoir le dépistage précoce qui permet de traiter efficacement le cancer avant qu’il ne s’aggrave», a-t-il ajouté.

Le Directeur Général du Centre national de la lutte contre le cancer rappelle également que la présidente de la Fondation Tattali Iyali a plaidé pour l’avancement du dossier du plateau de la radiothérapie. Ce traitement qui sera lancé très bientôt, se fera sur deux volets. Dans un premier temps, le CNLC s’adonnera à la radiothérapie par cobalt dont il ne reste qu’un dernier contrôle pour le lancement. Et le deuxième bunker abritera les équipements de l’accélérateur linéaire, en cours d’acquisition avec le financement de la BID et bien évidemment le soutien de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

La radiothérapie, faut-il le souligner, est régie par un protocole complexe avec des contrôles techniques et spécifiques dans le domaine de l’utilisation pacifique des sciences et techniques nucléaires. «A l’heure actuelle, nous avons installé, nous avons fait les premiers contrôles mécaniques et un certain nombre de contrôles liés aux rayonnements. Jusque-là tout est bon. Maintenant, il y’a ce qu’on appelle contrôle dosimétrique qui n’est pas fait, puisque cela demande une qualité haute de la connexion internet et exige la calibration de certains matériels. Mais, c’est en bonne voie, dans les jours à venir, tout sera effectif», assure le directeur du CNLC.

Dr Malam Abari Moustapha a réitéré toute sa gratitude à la présidente de la Fondation Tattali Iyali, marraine de la lutte contre le cancer au Niger, pour tous ces efforts inlassables.

Ismaël Chékaré(onep)

16 février 2021
Source : http://www.lesahel.org/