Diffa : Forte mobilisation des femmes de la localité

L’amphithéâtre du Lycée Technologique de Diffa a servi de cadre le 8 mars dernier à la célébration de la journée internationale de la femme dans la région de Diffa. La cérémonie présidée par le gouverneur de la région s’est déroulée en présence du préfet de Diffa, du responsable régional du Bureau de PAM, de l’honorable chef de canton de la Komadougou, de la directrice régionale de la Promotion de la femme et de la protection de l’enfant, des responsables régionaux en charge de la sécurité, des représentants des partenaires au développement, des directeurs régionaux, des représentantes des organisations féminines et de plusieurs invités.

Dans son allocution de lancement des activités de cette journée, le gouverneur de la région de Diffa a rendu un vibrant hommage aux femmes pour leur participation à l’œuvre de construction nationale. M. Issa Lémine a souligné que la discrimination et la violence contre les femmes sont bien une réalité comme en témoignent les nombreux trafics de femmes, les violences sexuelles, les mariages forcés. Selon une étude, plus d’une femme sur trois a été violée ou est victime d’abus sexuel ou de mauvais traitements au moins une fois durant sa vie. «Le nombre de femmes victimes de violence atteint plus de 136 millions dans près de 40 pays. Moins de 63% de la population du Niger est pauvre et parmi ceux-ci 4 pauvres sur 5 sont des femmes et la pauvreté a un visage féminin. De tels slogans doivent disparaitre» a ajouté le gouverneur.

M. Issa Lémine a tenu à rappeler les efforts déployés par les autorités de la 7ème République pour protéger la femme, à travers l’adoption de plusieurs textes législatifs. Il a enfin souligné que l’égalité est un droit fondamental de la personne humaine quels que soient son sexe, ses origines, sa culture ou sa religion.

Auparavant, la directrice régionale de la Promotion de la femme et de la protection de l’enfant a souhaité la bienvenue aux participants avant de saluer la forte mobilisation de la communauté féminine. Mme Hassane Tchima Garba a fait l’historique de la date du 8 mars avant de souligner que ce jour est particulier car les femmes de tous les continents se sont levées comme un seul Homme et autour d’un thème pour se faire entendre. Le thème choisi pour cette année est : «participation pleine et effective des femmes à la prise de décisions dans la sphère publique, élimination de la violence». Pour Mme Hassane Tchima Garba, ce thème cadre parfaitement avec les préoccupations de la région. En effet, explique-t-elle, eu égard au contexte sécuritaire, les femmes de la région doivent être protégées contre les violences sous toutes leurs formes.

Notons que la troupe «Miroir» de Diffa a produit et présenté un sketch pour démontrer la nécessité de mettre fin aux violences faites aux femmes. Aussi, des ‘’Femmes Modèles’’ se sont présentées pour appeler les femmes à se lever pour embrasser plusieurs professions. Ces femmes leaders de la région sont constituées de femmes cheffes d’entreprise, de directrices d’Institut de formation professionnelle, de Médecins, de gérantes de restaurant, d’enseignantes, de sages femmes, d’infirmières, de gestionnaires en ressources humaines dans les ONG, etc. Bref, des femmes modèles qui ont suscité l’engouement de la communauté à se servir de ces exemples de réussite sociale, gage d’une participation pleine et entière de la femme au développement socio-économique du pays.

Mato Adamou, ONEP  Diffa

10 mars 2021
Source : http://www.lesahel.org/