Exploitation minière : Qu’est-ce qui se passe à la SML ?

C’est la question que se posent beaucoup de nigériens depuis quelques temps. Cela d’autant que, selon une source interne à la SOPAMIN (société des patrimoines des mines du Niger), c’est un flou, délibérément entretenu, qui entoure la gestion de la société. La SML (Société des Mines de Liptako) semble être une société qui échappe au contrôle citoyen. Aujourd’hui, les Nigériens ignorent totalement ce qui se passe dans cette société qui, pourtant, produit un métal très prisé sur le marché international. La SML semble être aujourd’hui dans une situation de léthargie, qui plus est, gérée de manière peu orthodoxe. Son premier responsable est un certain Tahirou Yacouba, ancien cadre de la Nigelec. Il est directeur général adjoint de la société et directeur général de la même SML au titre de la BCM. Un cumul de postes aux intérêts divergents. Qui va-til défendre, le Niger où la BCM ? A cette question, Tahirou Yacouba serait le seul capable de répondre. Pour l’heure, les Nigériens continuent d’attendre les retombées financières de l’or de Samira. Des sources bien informées, tous les comptes de la SML auraient été saisis. L’argent issu de la vente de l’or serait versé dans un compte à l’extérieur. Les salaires des travailleurs de la SML seraient payés, depuis quelques temps, à partir de ce compte logé dans une banque internationale. Cette situation aurait plongé les fournisseurs de la société en une faillite dans un ultimatum auquel ils n’étaient pas préparés. Nous y reviendrons !

A.S