2ème réunion du Comité de pilotage du Recensement général des entreprises du Niger (ReGEN -2021) : Faire l’état d’avancement des activités et valider le plan de communication

Le Directeur général de l’Institut national de la statistique (INS), M. Idrissa Alichina Kourgueni, a présidé, le jeudi 23 septembre dernier à Niamey, l’ouverture des travaux de la 2ème réunion du Comité de pilotage du Recensement général des entreprises du Niger (ReGEN) 2021. Cette réunion est consacrée à l'information des membres du Comité de pilotage sur l'état d'avancement des activités du ReGEN, à l'examen et à la validation du plan de communication par les membres dudit comité. 

Selon le DG de l’Institut national de la statistique, le Niger envisage d'organiser, cette année avec l'appui financier de la Banque Mondiale, le premier Recensement Général des Entreprises. Cette importante opération est une source de données socioéconomiques qui permettra de disposer, de façon exhaustive, de données sur le poids et les caractéristiques des unités économiques, aussi bien modernes qu'informelles, pour ainsi contribuer à mieux comprendre la dynamique de l'économie de notre pays. Le ReGEN constitue aussi un instrument précieux pour l'élaboration des programmes de promotion du secteur productif.

Pour le bon déroulement de cette activité, il a été mis en place un comité de pilotage chargé de donner des orientations sur les activités du recensement général des entreprises du Niger. Les réunions de ce comité de pilotage sont organisées pour fournir des orientations au Comité Technique de Coordination et de Suivi des activités du ReGEN.

En ce qui concerne la cible, l’unité sera donc l’établissement qui est défini comme étant une unité sise en un lieu géographique bien distinct dans lequel ou à partir duquel sont exercées des activités de production, de vente ou de service. Ainsi donc, l’établissement peut être une usine, un magasin, un bureau.

Compte tenu de l’importance de cette action, les acteurs ont souligné l’importance de la sensibilisation des concernés eux mêmes pour qu’ils sachent qu’il ne s’agit pas pour l’INS de les exposer à la fiscalité, la nécessité d’une implication des médias, des relais institutionnels et des chefs d’entreprise. Selon les projections de l’Institut national de la statistique, près de 275.344 entreprises pourront être enregistrées au cours de cette campagne de collecte de données sur les entreprises du Niger.

 Mamane Abdoulaye(onep)

28 septembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/