Signature de trois conventions entre le Niger et l’AFD : 30 milliards 194 millions de FCFA au profit des secteurs de l’hydraulique et de l’éducation

Le Cabinet du ministre des Finances a servi de cadre, hier mardi 1er juin 2021, pour la signature de trois (3) conventions entre le Niger et l’Agence Française de Développement (AFD). Deux conventions sont relatives à l’hydraulique et l’assainissement et une à l’éducation. C’est le ministre des Finances, M. Ahmat Jidoud, l’ambassadeur de la France au Niger, S.E Alexandre Garcia et le directeur de l’AFD au Niger, Jean Christophe Maurin, qui ont procédé à la signature des différents documents.

D’après le ministre des Finances, M. Ahmat Jidoud, la première convention, d’un montant de 26,2 milliards FCFA, sous forme de prêt concessionnel, est destinée au financement du Projet de renforcement de l’alimentation en eau de Niamey (3ème usine de traitement d’eau potable de Karey Gorou). «L’objectif du projet est d’améliorer les conditions de vie des populations de la ville de Niamey et son développement économique et social», a indiqué le ministre Jidoud. De manière spécifique, a-t-il précisé,  le projet vise à satisfaire la demande en eau potable de la ville de Niamey à l’horizon 2030 ; à améliorer le taux de desserte de la population de Niamey ; à prioriser les ménages vulnérables et les femmes cheffes de foyer pour l’accès aux branchements sociaux subventionnés ; à sécuriser l’alimentation en eau de Niamey et à améliorer la qualité du service. «La mise en œuvre du projet aura, entre autres impacts, l’accès à l’eau potable pour 450.000 personnes dans les quartiers défavorisés et la sécurisation de l’alimentation en eau potable pour 1.600.000 personnes à l’horizon 2030», a-t-il précisé.

Quant à la deuxième convention, d’un montant de près de 394.000.000 FCFA, elle est, selon le ministre des finances, destinée au financement d’études techniques et d’impact environnemental et social en vue d’apprécier la faisabilité du Projet d’amélioration du drainage des eaux pluviales et d’assainissement à Niamey.

Enfin, pour la troisième convention, d’un montant de 3.600.000 FCFA, est accordée par le Partenariat Mondial pour l’Education et déléguée à l’AFD. Cette convention est destinée à soutenir la stratégie nationale de réduction des vulnérabilités dans le système éducatif, avec comme objectif d’atténuer l’impact des crises récurrentes sur le système éducatif, en particulier pour les élèves les plus fragiles, à travers l’appui aux établissements scolaires dans la mise en œuvre de leurs plans de préparation, de gestion et de réponse aux crises. «Connaissant la place de choix de l’éducation, en particulier celle de la jeune fille, dans les priorités du Président de la République, ce projet vient à point nommé pour accompagner le gouvernement dans la réalisation de ses objectifs dans ce secteur», a estimé le ministre des Finances.

L’ambassadeur de France au Niger a expliqué que pour tous les financements qu’elle apporte ou qui lui sont délégués par un partenaire, la France à travers l’AFD s’inscrit dans la dynamique d’alignement des appuis extérieurs aux procédures et programmes de l’Etat voulue par le gouvernement du Niger depuis plusieurs années. «Ainsi, tous les financements reçus par l’AFD dans ce secteur sont versés au Fonds commun sectoriel de l’éducation. Ce fonds créé en 2017 et intégré au trésor public nigérien est sécurisé pour être complémentaire du budget de l’Etat», a noté M. Garcia. Selon lui, ce fonds finance la programmation de l’ensemble des entités publiques qui travaillent dans ce secteur et transfère 80% de ses ressources en région aux services déconcentrés et décentralisés. «L’AFD finance ce fonds aux côtés d’autres partenaires que sont le Luxembourg, la Suisse, la Norvège et l’UNICEF. Ce fonds a déjà permis de mettre à la disposition des acteurs publics de ce secteur plus de 30 milliards FCFA, en complémentarité avec le budget de l’Etat pour améliorer l’accès à l’éducation, la qualité des enseignements mais aussi le pilotage du système», a noté le diplomate.

Mahamadou Diallo(onep)

02 juin 2021
Source : http://www.lesahel.org/