Education : Les résultats globaux des différents examens scolaires suscitent des réactions

L’Association Malafiya Hadin Kai a organisé une rencontre le samedi 2 octobre dernier au CCOG de Niamey. Suscitée suite à la proclamation des résultats globaux des différents examens scolaires où la région de Maradi a enregistré un faible taux de réussite (15,31% au BEPC et 17,98% au BAC), cette rencontre de réflexion a pour but d’analyser et recueillir des propositions et des solutions concrètes afin d’améliorer ces résultats scolaires. A travers cette rencontre, les membres de l’Association Malafiya Hadin Kai invitent les ressortissants de la région de Maradi à accompagner le secteur de l’éducation dans leur région.

Au cours cette rencontre, les ressortissants de la région de Maradi mobilisés pour la circonstance ont diagnostiqué et analysé les problèmes auxquels le système éducatif national est confronté, plus spécifiquement au niveau de la région de Maradi.

Le Secrétaire général de l’Association Malafiya Hadin Kai, M. Adamou Assoumane a précisé que cette rencontre est un cadre de réflexion entre tous les ressortissants de la région de Maradi. «Nous avons organisé cette rencontre relativement aux différents résultats des examens scolaires que la région de Maradi a enregistrés ces dernières années surtout en ce qui concerne le BEPC et le Baccalauréat. Ce sont des résultats catastrophiques. Nous nous sommes rendu compte que ces résultats n’honorent pas la région. Et surtout les derniers résultats ayant classé la région de Maradi au dernier rang de toutes les régions du Niger», regrette le Secrétaire général de l’Association Malafiya Hadin Kai.

Selon M. Adamou Assoumane, ces résultats peu glorieux doivent interpeller tous les ressortissants de la région du Maradi. «Voila pourquoi nous avons jugé utile de lancer un appel à l’endroit de toute la population de Maradi résidante ou de passage à Niamey de venir avec nous afin de partager cette douleur et de trouver des solutions. Sachez que Maradi est l’une des régions qui a produit un certain nombre de cadres et d’élites. Ces derniers ont marqué leur passage au Niger. C’est regrettable de constater que cette position que nous occupions auparavant est en train de se dégrader jusqu’à nous amener en dernière position», déplore M. Adamou Assoumane avant d’inviter les ressortissants de la région de Maradi de s’engager pour une amélioration du système éducatif. «Il faut que tous les ressortissants de Maradi sachent que l’affaire de l’éducation comme à l’échelle nationale, c’est une affaire de tous. Il faut que tout le monde s’implique», a-t-il dit.

Notons que l’Association Malafiya Hadin Kai est une structure qui intervient dans plusieurs domaines dont celui de l’éducation. Créée en 2018, cette jeune association intervient dans trois (3) régions du Niger notamment, Maradi, Tahoua et Zinder.

Abdoul-Aziz Ibrahim

04 octobre 2021
Source : http://www.lesahel.org/