5ème Journée des éliminatoires CAN/2021 (Niger 0- Côte d’Ivoire 3) : Un Mena méconnaissable, un public gazé aux portes du stade !!!!

Dans le cadre des rencontres de la 5ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, le Mena du Niger a reçu vendredi dernier les Eléphants de  Côte d’Ivoire au Stade Général Seyni Kountché de Niamey. A l’issue de la rencontre, le Mena du Niger a courbé l’échine sur un score sans appel de 0 buts à 3.

Le Mena est de plus en plus méconnaissable devant son public. Le comportement des responsables du football nigérien est en train de créer une rupture de confiance entre les amateurs du ballon qui ne savent plus à quel saint se vouer pour faire entendre leurs doléances. Les résultats enregistrés par le Mena au CHAN et aux éliminatoires de la CAN sont assez édifiants pour ne plus croire au pragmatisme qu’on reconnait jadis à la Fédération Nigérienne de Football.

Le Match du Mena contre les Eléphants de Côte d’ivoire, qui devait se tenir à huis clos, a été ouvert au public pour 2.000 places. Mais le constat sur le terrain est tout autre. Les supporteurs ayant acheté leurs tickets, étaient bloqués à l’entrée du stade car le nombre de tickets conçus dépassait largement les 2.000 places autorisées. Et comme il fallait s’y attendre, le commissaire au match a exigé le respect des normes édictées par la CAF. Ce qui a obligé les organisateurs à se conformer aux 2000 places autorisées. Mais les supporteurs qui ont payé leurs tickets n’ont pas compris qu’on leur interdise l’accès au stade, et ont voulu forcer le passage. Ce qui a amené les organisateurs à faire recours à la police qui a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les supporteurs.

Quel crime ont-ils commis pour mériter une telle sanction ? En quoi est-ce que les supporters du Mena sont-ils responsables de la mauvaise organisation de ce match ? Pourquoi la FENIFOOT a-t-elle vendu plus de tickets que de places disponibles ? Au lieu de faire son mea-culpa et de leur présenter ses excuses, la FENIFOOT a préféré utiliser la force contre les supporters du Onze national. De tels comportements de l’organe dirigeant risquent de compromettre totalement l’avenir du football nigérien dont le championnat est déjà boudé par beaucoup de supporters.

Ceux des supporters qui ont pu accéder au stade vendredi dernier ont regretté d’avoir effectué le déplacement. Car ils ont vu ce jour là sur le terrain, des joueurs capricieux et sans ambition. Les visiteurs ont occupé tous les compartiments de jeux sans forcer. Les Eléphants se sont baladés en terrain conquis. Les poulains de Cavalli sont restés muets pendant toute la partie. Ils étaient incapables d’administrer un seul tir cadré pendant 80 minutes de jeu. Bref, l’on a assisté à une véritable déconvenue ! Pour le coach Cavalli, il est impératif de changer de fusil d’épaule et de trouver des éléments capables de constituer une vraie équipe nationale.

Laouali Souleymane

30 mars 2021
Source : http://www.lesahel.org/