Sport/Arts martiaux : M. Ibrahim Liman Tinguiri, un passionné du karaté

Ibrahim Liman Tinguiri connu sous le nom de LT, est un jeune qui aime bien pratiquer le sport, précisément le karaté. Originaire de Diffa, âgé de 36 ans, LT est marié et père de deux enfants. Il était en classe de première (1ère) au lycée Idris Alaoma de Diffa, lorsqu’il a débuté la pratique du karaté, en 2003.

La motivation de M. Ibrahim Liman Tinguiri est née de suite d’une compétition de karaté au cours de laquelle il a, dit-il, été impressionné par la qualité des prestations des athlètes. Dans sa carrière de karatéka, M. Ibrahim a fréquenté plusieurs clubs ou centre d’entrainement. Ce qui lui a donné la chance de connaitre et d’être encadré par d’éminents entraineurs, à l’image de Maitre Oumara Kiari dit theacher, qui l’a encadré jusqu'à l’obtention de sa ceinture marronne.

M. Ibrahim témoigne qu’en aucun cas le karaté n’a été un obstacle pour ses études. «Même avec les tournées dans le cadre des championnats, je n’ai pas eu de problèmes avec mes études. J’ai aussi bénéficié de l’accompagnement de mes parents», confie-t-il. Aujourd’hui, M. Ibrahim Liman Tinguiri travaille dans une société en qualité d’ingénieur en géologie, diplôme qu’il a obtenu en Algérie.

Ceinture Noire 3ème dan, M. Ibrahim Liman Tinguiri a aussi, été entraineur de l’équipe «Kata junior», aux clubs de karaté à Diffa et à Zinder. Ensuite, il fut entraineur de l’équipe «Mena junior» ; des étudiants de l’université Abdou Moumouni de Niamey.

Dans sa carrière d’encadreur, M. Ibrahim a connu des moments de succès. «Ma toute première sortie en compétition était en 2005 à Zinder où j’ai décroché la médaille d’argent avec l’équipe «KATA junior de Diffa. Puis en 2006 à Agadez, j’ai remporté la médaille d’or lors du championnat annuel. A Niamey, en 2007, j’ai décroché la médaille de bronze dans le cadre dudit championnat», témoigne-t-il.

Boursier de l’Etat en Algérie après son admission au BAC, en 2007, M. Ibrahim n’a pas abandonné la pratique du karaté. Au cours de ses 5 années d’études dans la ville d’Annaba, en Algérie, il s’est inscrit au club de karaté «KAWALIYA» afin de poursuivre ses activités sportives. Son engagement, sa détermination et sa combativité ont fait de M. Ibrahim Liman Tinguiri un véritable combattant. «Dans ce centre de formation, j’ai décroché plusieurs médailles en or et en argent à l’occasion des compétitions régionales en Algérie», souligne M. LT, qui ajoute avoir gardé d’importants souvenirs de sa carrière sportive et académique.

Un parcours qui fait que Ibrahim, un jeune ambitieux et courageux qui peut constituer une véritable source d’inspiration pour les plus jeunes dans le domaine du sport notamment le karaté.

Mariama Mai Moussa

21 avril 2021
Source : http://www.lesahel.org/