Coupe du monde 2022: : L’Afrique au stade des incertitudes

Les qualifications africaines pour la Coupe du monde 2022 de football se poursuivent du 6 au 12 octobre 2021, avec 41 matches au programme. Les résultats de ces 3e et 4e journées s’annoncent incertains, un tiers des rencontres ayant été délocalisées dans un autre pays. Certaines équipes nationales comme celles de la Côte d’Ivoire et du Mali n’ont en effet aucun stade aux normes internationales actuellement disponible.

L’équipe nationale du Niger, le Mena, jouera vendredi prochain son match de la 3ème journée contre les Fennecs d’Algérie, sur la pelouse du  stade « chaud »  de Blida. Les poulains de Jean Michel Cavalli tenteront de limiter les dégâts devant la bande de Riad Mahrez, avant la rencontre « palpitante » de la 4ème journée sur les installations du stade Général Seyni Kountché.

Pour assister à une rencontre des éliminatoires africaines pour la Coupe du monde 2022 – lorsque c’est autorisé ! – mieux vaut être au Maroc. Du 6 au 12 octobre 2021, près d'un quart des 41* matches de qualifications prévus vont en effet avoir lieu au Royaume chérifien, selon le programme de la Fédération internationale (FIFA).

Beaucoup de pays ne disposent pas, actuellement, d’un stade répondant aux normes édictées par la Confédération africaine de football (CAF) et/ou la FIFA. Leur équipe nationale est donc forcée d’aller jouer un match à « domicile » à l’étranger. L’Afrique du Sud, le Cameroun et surtout le Maroc se muent alors en terre d’accueil pour des sélections en rade de stade.

Les Marocains vont ainsi affronter la Guinée-Bissau le 6 à Rabat et le 9 à Casablanca, avant de jouer le 12 à Rabat face à une Guinée* forcée, elle, de s’expatrier à cause du contexte politique à Conakry.

Premières équipes qualifiées pour le dernier tour ?

Si les Lions de l’Atlas remportent ces trois rencontres, ils auront une chance de s’assurer la première place du groupe I et ainsi de se qualifier pour le dernier tour des éliminatoires. Seul le premier de chacun des dix groupes est en effet assuré de disputer les « barrages » prévus en mars 2022.

La Tunisie (groupe B), le Nigeria (groupe C), la Libye (groupe F) et le Sénégal (groupe H), qui ont remporté leurs deux premiers matches, peuvent également en faire de même. A condition que ces équipes gagnent  leurs deux matches à venir et que leurs concurrents directs aient ainsi plus de six points de retard, à l’issue de la 4e journée.

Ou alors il faudra attendre la fin de cette phase de groupes, avec des 5e et 6e journées programmées entre les 11 et 16 novembre 2021, pour y voir plus clair...
 RFI

07 octobre 2021
Source : http://www.lesahel.org/