Coup de gueule : ‘’Consommons local ‘’ au-delà des discours

Coup de gueule : ‘’Consommons local ‘’ au-delà des discours 

La consommation est l’un moteur de la production, de l’économie et donc de la croissance. C’est dans cette optique que l’élite (politique, associative, économique) tient, depuis un certain temps, un discours qui prône la consommation des produits locaux. Ce qui est certes louable.

Mais à y regarder de plus prêt, l’on s’aperçoit que cela reste surtout au stade de discours. En effet, comment peut-on convaincre quand on porte des chaussures made in Italie ? Quand on est habillé par des couturiers d’ailleurs ? Comment peut-on convaincre quand toute la décoration de sa maison et de son bureau est faite de produits importés souvent de Dubaï ? Comment convaincre quand on consomme de l’eau minérale produite outre Atlantique?

En somme, que va-t-il rester de cette part de marché pour nos artisans, nos menuisiers, nos couturiers, stylistes et modélistes, pour nos PME-PMI agro-alimentaires ? Tous ces métiers peinent à recevoir un appui conséquent des pouvoirs publics. Par ailleurs, outre les coûts élevés de production, nos entrepreneurs devront aussi faire face à la concurrence déloyale des produits importés fortement subventionnés par leurs pays d’origine.

Qu’il s’agisse des produits dits de luxe ou même des produits alimentaires, il est à déplorer cette tendance à préférer les ‘’kay na tourey’’ (importés) qu’à ceux produits ici au Niger.

Il est temps que nous (dirigeants et classe moyenne) commencions à prêcher par l’exemple comme l’ont si bien fait nos voisins du ‘’Pays des hommes intègres’’ avec le Faso Dan Fani. Si toutes les hautes personnalités et autres hauts fonctionnaires pouvaient fournir l’effort de se faire habiller par Alphadi, Rabé Oumalé, ou Hadyline, et porter des chaussures AROGMK, c’est encore mieux que tous les discours sur la consommation des produits nigériens.

Siradji Sanda(onep)

14 octobre 2020

Source : http://www.lesahel.org/