Le stade général Seini Kountché doit être sauvé au plus vite possible : Par Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

Le stade général Seini Kountché est en voie d'être transformé en un centre commercial si les plus hautes autorités du pays  ne prennent pas garde.

En effet, le stade général Seini Kountché est en train d'être morcelé à des fins commerciales, tout au long des murs du dit stade , une cinquantaine de boutiques sont en train d'être construites au profit des particuliers.

Des contenaires sont transformés en habitation pour des ouvriers turques lieu de les loger dans les hôtels de la place.

L' espace sportif est en train d'être rétréci au grand dam des sportifs nigériens et contribuables.

La vocation de ce joyau est en train d'être déviée à d'autres fins que  sportives .

En face du stade , un centre commercial est en train d'être construit par une société étrangère.

L' Etat du Niger aurait dû l'orienter au "Marché Gemagué" ou Marché Dolé .

À l'intérieur de l'Academie des Arts Martiaux , une dizaine de boutiques sont aussi en train d'être construites par des particuliers.

Le  stade  général Seini Kountché  qui fait la fierté du peuple nigérien,  risquerait d'être déclassé et sanctionné par la Fédération Internationale du Football , la FIFA, par conséquent,  il ne pourra plus abriter les matchs internationaux de football.

Il semblerait que c'est une initiative du Directeur général de l'Agence Nationale d'Exploitation des Infrastructures  Sportives , ANEIS.
Il prétend jouir de l'autonomie de gestion financière et comptable pour s'adonner à un tel sabotage des infrastructures sportives.

Une autonomie de gestion ne donne pas droit à un gestionnaire de vendre les biens publics à des fins personnelles.

Nous sommes dans quel principe de gestion des biens publics ?

C'est pourquoi nous insistons toujours sur l'adequation du  profil poste et emploi.

Il faut placer les hommes qu'il faut à la place qu'il faut,  faute de quoi la gestion des biens publics ne peut être que lamentable et catastrophique.

Le stade général Seini Kountché ne pourra plus accueillir les compétitions internationales du fait qu'il est en train d'être transformé en un centre commercial au profit de quelques cadres véreux, audacieux et de certains hommes d'affaires sans scrupule.

Les autorités compétentes se devraient de faire arrêter ce bradage des biens publics.

Les biens publics sont sacrés, il est du devoir des services publics compétents de veiller à leur protection.

C'est le Niger qui gagne !

À bon entendeur salut !

Par Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI