La Compagnie Minière d’Akouta, la Cominak, qui exploite les gisements d'uranium dans la région d'Agadez vient de fermer sous prétexte de l'épuisement des ressources

La Compagnie Minière d’Akouta, la Cominak, qui exploite les gisements d'uranium dans la région d'Agadez vient de fermer sous prétexte de l'épuisement des ressources

Œuvre de tant de jours en un jour du 26 mars 2021, fermée et effacée !

Cominak qui a servi de l'électricité à la grande France, sans contrepartie immédiate car le Niger accuse encore des interruptions intempestives de la distribution du courant électrique, cause , entre autres, du retard de notre pays dans développement économique et social.

Dernier en indice du développement humain des Nations Unies.

L 'uranium du Niger a permis à la grande France de se doter des centrales nucléaires qui alimentent  aujourd'hui, régulièrement la France en courant électrique, source du développement économique et social.

Aujourd'hui après tant de jours d'exploitation, de pillage de ressources minérales, la France décide de la fermeture de la mine de l'uranium de la Cominak, sous prétexte que le minerai n'est plus exploitable.

La fiscalité   de l'uranium révisée, au profit du Niger, initiée par l'ancien président de la République Mamadou TANDJA , est reléguée aux calendes grecques !

Il appartiendrait maintenant aux autorités politiques nigériennes de tirer les conséquences de cette fermeture en vue de prospecter d'autres perspectives plus porteuses, plus bénéfiques , pour le Niger.

La mine de l'uranium de la Cominak ferme au moment où le monde traverse une crise socio-économique et sanitaire, très aiguës, ce qui prouve qu'en matière des relations économiques internationales, il n'y a pas d'état d'âme, chaque pays défend que ses intérêts.

La période d’après uranium n'avait pas été bien dessinée par nos experts !

Maintenant que nous exploitons : le pétrole, l’or, le gypse ect .

À notre pays de bien tirer les leçons de cette fermeture et de tracer des nouvelles perspectives prometteuses dans la gestion de nos ressources minières et autres richesses naturelles.

Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.