Vers la prospérité du Niger / Eau, agriculture et développement rural ! : Par l'Ambassadeur des Etats-Unis au Niger, SEM. Eric P. Whitaker

Je suis originaire de l’Illinois, dans le Midwest des États-Unis. Bon nombre d’entre vous connaissent la ville de Chicago, en Illinois, qui, avec ses 2,7 millions d’habitants, est la troisième plus grande ville des États-Unis. Cependant, vous seriez peut-être surpris de savoir que l’Illinois est en plein milieu de la région agricole américaine. Selon le Ministère de l’Agriculture Américain, les terres agricoles couvrent environ 75 % du pays. La plupart des fermes de l’Illinois produisent des céréales telles que le maïs et le soja. L’Illinois se classe au septième rang de la production agricole et quatre des cinq États avec qui il partage une frontière terrestre se classent parmi les 12 premiers : l’Iowa (2), le Wisconsin (8), l’Indiana (9) et le Missouri (12). C’est dans cette optique que j’évalue l’importance de l’eau, de l’agriculture et du développement rural pour la sécurité alimentaire et la prospérité économique au Niger.

Afin d’aider le Niger à atteindre ses objectifs, l’Ambassade travaille principalement, entre autres, avec le Millenium Challenge Corporation (MCC), un Compact Hydraulique et Agriculture durables de six ans, avec un financement de 437 millions de dollars avec la République du Niger, qui en est maintenant à sa quatrième année. L’objectif du Compact est de réduire la pauvreté en accélérant la croissance économique de la population du Niger.

En fait, nous sommes tout à fait convaincus du potentiel énorme de l’entrepreneuriat rural au Niger et de sa situation d’épine dorsale économique du pays. En tant que tel, le Compact fait face à deux obstacles majeurs à la croissance économique : 1. le manque d’accès à l’eau pour des utilisations productives ; 2. les obstacles institutionnels et physiques au commerce, y compris les réseaux routiers pauvres et les infrastructures de marchés délabrées.

Le Compact vise à surmonter ces obstacles grâce à deux projets phares : le premier projet est l’irrigation et l’accès aux marchés. Le deuxième projet est celui des collectivités résilientes au climat. Ces deux projets visent à accroître les revenus ruraux grâce à une production et des rendements agricoles plus élevés, ainsi qu’à une augmentation de la valeur et des ventes des produits agricoles. Ces projets sont mis en oeuvre dans les régions du sud-ouest de Dosso, Tahoua, Tillaberi et Maradi. La MCC estime qu’environ 3,9 millions de nigériens vont y bénéficier directement !Nous avons honoré quelques-uns de ces 3,9 millions de nigériens le 14 septembre 2021. J’ai organisé une cérémonie de remise de subventions pour célébrer la deuxième de deux séries de subventions pour les entreprises agroalimentaires rurales dans le cadre du Compact. La Fondation des États-Unis pour le Développement en Afrique (USADF) gère le mécanisme de subvention au nom du Millennium Challenge Account Niger (MCA Niger), et des représentants de la MCC, de MCA Niger et de l’USADF se sont joints à moi pour honorer neuf bénéficiaires.

Les bénéficiaires sont passé par un processus de sélection rigoureux. Mon équipe a examiné des centaines de propositions soumises par des entreprises agricoles et des coopératives rurales nigériennes. Nous avons accordé des subventions en deux phases. La première phase a accordé 47 subventions d’un total de 4 481 268 $. La deuxième phase avait déjà accordé des subventions à 35 organismes pour un total de 2761290 $. Plus de 50% des bénéficiaires sont des groupes de femmes et de jeunes, qui développent différents types d’agro entreprises, y compris l’agriculture pluviale (40%), la transformation et la commercialisation (37%), les services vétérinaires (12%), la fourniture d’intrants tels que les semences et les engrais (8%), ainsi que l’agriculture irriguée, la volaille et la pisciculture.

Le 16 septembre dernier, à notre Espace Américain d’Agadez, j’ai lancé avec nos partenaires des femmes entrepreneures, les Femmes Emergentes d’Agadez (FEMAZ), un Salon de l’Entrepreneuriat Féminin des Produits « Agro-Alimentaires ». La foire s’est déroulée du 17 au 19 septembre à Agadez, et les femmes ont présenté leurs entreprises et leurs produits allant des jus et thés aux céréales et légumesséchés. Nous avions organisé une foire similaire des femmes entrepreneures à Niamey en juillet dernier. Nous espérons organiser d’autres en 2022, car soutenir les femmes entrepreneures les aide à développer des entreprises formelles, leur permettant de s’intégrer pleinement au tissu économique.

L’Ambassade des États-Unis appuie aussi les programmes de développement rural et d’entrepreneuriat féminin, parce qu’un secteur privé fort est essentiel à une croissance économique diversifiée et significative. Un secteur privé fort permet aussi la création exponentielle d’emplois au-delà de la planification gouvernementale. Tout cela mène au développement économique et à la stabilité, et l’eau, l’agriculture et le développement rural sont la base de tout cela.

Chaque fois que nous travaillons avec nos partenaires nigériens pour renforcer l’économie du Niger, nous pouvons tous dire que « Le Niger se lève ! », car ce faisant, nous travaillons à assurer un avenir sûr et prospère au Niger.