Le Nigéria a encore frappé fort , cette fois, une mesure plus contraignante pour sa population : Par Issoufou Boubacar Kado MAGAGI.La mesure interdisant la vente du carburant, (essence, pétrole lampant , gasoil) dans toutes les localités du Nigéria qui sont situées à 20 km des frontières terrestres du Nigéria, vient s'ajouter à la mesure portant fermeture des frontières , est plus préjudiciable aux populations de la République fédérale du Nigéria qu 'aux populations des pays voisins avec le Nigéria, visées.

En effet, selon un sénateur du Nigéria, qui sait de quoi il parle, dont nous partageons l'analyse très pertinente, la dite mesure ne peut empêcher la fraude du carburant et autres de prospérer, elle va plus tôt créer des problèmes sociaux à coût très élevé, à près de cinquante millions des honnêtes citoyens nigérians qui habitent dans les localités frontalières sur un rayon de 20 km des frontières terrestres avec les pays voisins. Entre autres, des localités du Nigéria comme , Illela, Araba voisines avec Birni N'Konni, Kamba voisine de Gaya, Gibia voisine de Maradi, Gaidem voisine de Maine- Soroa, Batchaka voisine de Dogondoutchi , Sabo Birni, voisine de Madaoua , Adarey , Baboura , qui font frontière avec Magaria , ect, la liste des villages et villes frontalièrs qui souffriront de cette mesure est très longue , difficile à énumérer.

Pour leurs besoins en carburant les habitants des villes ou villages situés à 20 kilomètres des frontières terrestres devront faire le déplacement à l'intérieur du pays pour s'approvisionner en carburant.

La problématique qui se pose, les citoyens pourraient être tentés de stocker leurs besoins en quantité suffisante dans les magasins des domiciles, ce qui représente un danger pour la population.

Un sénateur de Gibia a estimé à près de 50 millions des citoyens nigérians qui seraient affectés par l'interdiction de vente de carburant sur un rayon de vingt kilomètres des frontières.

Les mesures protectionnistes quand elles sont mal analysées, mal ficelées, donnent plus tôt des résultats inverses à ceux attendus.

Imprimer E-mail

Politique