Orange Money 300%

Lancement officiel de la Cure Salée : «Depuis sa 46ème édition, la cure salée n’enregistre que des progrès importants dans tous les domaines», déclare le premier Ministre

Lancement officiel de la Cure Salée : «Depuis sa 46ème édition, la cure salée n’enregistre que des progrès importants dans tous les domaines», déclare le premier MinistreLa 54ème édition de la cure salée s’est tenue du 14 au 16 septembre dernier à Ingall. Le coup d’envoi a été officiellement donné le samedi 15 septembre dernier au cours d’une cérémonie grandiose qui s’est déroulée sous les auspices du Premier ministre, Chef du gouvernement SE Brigi Rafini. C’est le ministre Délégué auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, chargé de l’Elevage M. Mohamed Boucha qui a prononcé le discours d’ouverture de ce grand rassemblement autour des valeurs cardinales qui forment le socle de la nation nigérienne : valeurs de paix, de solidarité, de tolérance, de fraternité et de cohésion sociale. Ont également pris part à ce grand rendez-vous, les membres du gouvernement ; les présidents des Institutions de la République ; les Ambassadeurs et Chefs de missions diplomatiques ; les délégations de pays frères (Algérie, Mali et Nigéria) ; les Gouverneurs des Régions ; les Sultans et Chefs Traditionnels ; les autorités communales d’Ingall ; les représentants des Organisations Internationales ; les responsables des Forces de Défense et de Sécurité et plusieurs invités.

En prenant la parole à cette occasion le Premier Ministre, Chef de gouvernement, SE Brigi Rafini a d’abord remercié la population d’Ingall et ses environs pour leur grande mobilisation sans précédent à l’occasion de cette édition 2018 de la Cure Salée. Le Chef du Gouvernement a par la suite transmis à l’assistance les salutations fraternelles du Président de la République Issoufou Mahamadou et leur a, par la même occasion, assuré du soutien de Chef de l’Etat et de son gouvernement. En effet, se réjoui-t-il, depuis la 46ème édition il y a de cela plus de 7ans, la Cure Salée n’enregistre que des progrès importants dans tous les domaines. « Le Président de la République m’a également demandé de vous transmettre un message qui lui tient à cœur, il s’agit d’un sujet qui vous tient également à cœur, nous l’entendons, nous le vivons, nous le sentons ; il s’agit de la réhabilitation de la route Tahoua- Arlit, de vous dire, vous populations des régions de Tahoua et d’Agadez que la RTA sera réhabilitée et je suis certain que toutes les dispositions et tous les efforts sont entrepris pour qu’il en soit ainsi » a ajouté SE Brigi Rafini.

Le Premier ministre a, en outre, remercié tous les participants qui ont fait le déplacement d’Ingall, particulièrement les différentes délégations venues de toutes les régions et d’ailleurs et leur a demandé de continuer à apporter leur soutien à cet évènement national qui devient international. M. Brigi Rafini a également salué la présence des Ambassadeurs des pays amis dont leur accompagnement et leur soutien n’ont jamais fait défaut durant toutes ces années. « Le thème de cette édition 2018 est particulièrement pertinent, car, nous savons tous dans quelles conditions de rigueur vivent les communautés pastorales. Nous savons et sans une certaine résistance, une certaine organisation, une certaine résilience, la vie serait tout simplement impossible dans ces espaces, pourtant magnifiques qui nous sont chers et nous tenons absolument à ce que la vie continue de prospérer dans ces espaces. Et là, le rôle de la femme est central » souligne le Premier Ministre. Il a, à cet effet, rendu un hommage mérité à la femme qui a-t-il dit, est le pilier de la famille. « C’est elle qui approvisionne la famille et le cheptel en eau, elle s’occupe de l’éducation des enfants » a-t-il déclaré rendant particulièrement hommage à la femme pastorale pour le travail hors du commun qu’elle abat tous les jours.

Auparavant, le ministre délégué chargé de l’Elevage M. Mohamed Boucha a rappelé le rôle de l’élevage dans notre pays, un pilier essentiel de l’économie qui emploie plus de 87% de la population nigérienne, soit de façon exclusive, soit à temps partiel sur un espace pâturable de plus de soixante-deux (62) millions d’hectares où se pratiquent des systèmes d’Elevage adaptés aux réalités bioclimatiques. Cette diversité de systèmes à laquelle s’ajoute celle des espèceset de races élevées est selon M. Mohamed Boucha sans doute un atout important tant au plan de l’alimentation que de celui de la création de revenus pour les ménages. Pour autant a-t-il déploré, malgré tous ces atouts, notre élevage demeure confronté et fragilisé par des défis multiformes. Pour faire face à cette situation, explique le ministre Délégué chargé de l’Elevage, le Président Issoufou Mahamadou a lancé dès le début de son premier mandat en 2011, la Politique Agricole dénommée Initiative 3N «les Nigériens Nourrissent les Nigériens ».

Selon le ministre Délégué, après avoir analysé les obstacles à l’origine de la grande difficulté des populations rurales en particulier les femmes à se libérer de la pauvreté, le gouvernement a recensé les possibilités ainsi que les voies à suivre pour parvenir à une plus grande prospérité. Ces sont ces réalités qui ont été intégrées dans le programme de renaissance et dans nos stratégies et programmes de développement. Aussi ajoute le ministre Délégué, chargé de l’Elevage, en plaçant l’édition 2018 de la Cure Salée sous le thème « la contribution de la femme à la résilience des sociétés pastorales», les autorités veulent rendre un hommage à toutes les femmes et rurales en particulier, sève nourricière des ménages qui ont fait de l’activité élevage, de l’agriculture, de l’artisanat leur métier, leur passion et un moyen de sortir de cet ilot de pauvreté et sève nourricière des sociétés pastorales. Pour sa part, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako a salué à juste titre, le choix de ce thème qui est en parfaite harmonie avec la Stratégie Nationale d’Autonomisation Economique de la Femme, adoptée en 2017 par le Gouvernement quand on sait que les femmes font face quotidiennement, à des défis importants, que sont la pauvreté, le changement climatique, les défis sécuritaires et environnementaux et les conséquences des catastrophes et autres crises humanitaires. Quant au Gouverneur de la Région d’Agadez M. Sadou Saloké et le 1er vice-président du Conseil Régional d’Agadez   M. Akoulou Sidi Sidi, ils ont axé leurs interventions sur les fortes précipitations des pluies enregistrées cette année dans les régions pastorales qui ont occasionné la perte des animaux et même celle en vies humaines. La récurrence des chocs et des crises affectant la résilience des populations chaque année, « nous interpelle quant à la faiblesse des mécanismes de prévoyance et de réponses aux urgences tant au niveau national que régional». Le préfet du Département d’Ingall M. Aboubacar Albichir et le Maire de la Commune Rurale d’Ingall M. AghaliTchama ont dans leurs mots de bienvenuedressé un bref historique de leur entité administrative, qui est un vaste territoire d’environ 52 000 Km2 pour une population estimée à plus de 60 000 habitants dont l’activité principale est l’élevage.

Aïchatou Hamma Wakasso,Envoyée spécial(onep)

17 septembre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique