Orange Money 300%

A la présidence de la République : Le Chef de l’Etat reçoit la Responsable Pays de l’Alliance du vaccin GAVI et le Directeur Général de l’ASECNA

Le président de la République, Chef de l’Etat S.E Issoufou Mahamadou a reçu hier après-midi, en audience la Responsable Pays-Afrique francophone de l’Alliance du vaccin GAVI, Mme Mathilde de Calan ; puis le Directeur général de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation aérienne en Afrique et à Madagascar, (ASECNA), M. Mohamed Moussa.

Pour ce qui est de l’audience, accordée à la Responsable Pays-Afrique francophone de l’Alliance du vaccin GAVI, Mathilde de Calan, elle a eu lieu en présence du ministre de la santé publique. « Nous avons eu l’honneur, avec le ministre nigérien de la Santé Dr Illiassou Maïnassara d’être reçus par SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République. L’Organisation que je représente est une Alliance qui s’appelle GAVI et qui est un bailleur très important dans le secteur de la vaccination. Nous travaillons aux côtés de l’UNICEF, de l’OMS, de la Banque Mondiale de SUDIFI, pour soutenir le Ministère de la Santé dans l’augmentation de la couverture vaccinale des enfants» a déclaré Mme Mathilde de Calan. Elle a annoncé la tenue, en décembre prochain, d’une conférence de haut niveau, à Abu Dabi, à laquelle SEM le Président de la République Issoufou Mahamadou, en tant que champion international du secteur de la vaccination, leur fera l’honneur de participer. « L’échange qui s’est passé a été extrêmement intéressant. Nous avons noté l’engagement personnel de SE Issoufou Mahamadou dans le secteur de la Santé, sa maîtrise du sujet, son approche à la fois technique et politique des questions et des préoccupations que peuvent avoir les acteurs du secteur de la santé et leurs partenaires et un engagement très fort de sa part en faveur de l’augmentation de cette couverture vaccinale au Niger», a confié la Responsable Pays de l’Alliance du vaccin GAVI .

Aujourd’hui, cette couverture vaccinale est malheureusement insuffisante dans certaines zones pour des questions de sécurité, d’accès géographique et peut-être aussi d’insuffisance de la couverture sanitaire, c’est-à-dire un manque de centre de santé pour couvrir tous les besoins de la population, a-t-elle estimé. « Ce qui nous été annoncé aujourd’hui c’est un engagement très fort de la part du Chef de l’Etat et du Gouvernement, pour pouvoir répondre à certains de ces défis. Je crois qu’il y a un plan de création des centres de santé très important dans les années à venir ainsi que des recrutements additionnels de personnels de santé. Au niveau de l’Alliance GAVI nous saluons ces réformes qui sont indispensables pour donner les moyens au personnel de santé de servir au mieux la population», s’est réjouie Mathilde de Calan.  

La deuxième audience a été accordée à M. Mohamed Moussa, le Directeur général de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). A sa sortie d’audience M. Mohamed Moussa a rappelé que cela fait maintenant presque un an et demi, qu’il a eu l’honneur de se voir confier la Direction de l’ASECNA.   C’est un effort considérable que le Niger a dû faire pour avoir l’honneur de diriger une telle institution, a-t-il dit. «Vous savez également tous les efforts qu’est entrain de déployer actuellement SEM le Président de la République, pour la transformation de l’aéroport de Niamey en particulier. Mais bien au-delà de l’aéroport de Niamey, d’autres aéroports du Niger, qui constituent une source de préoccupation du Président de la République et pour lesquels il faudrait que nous fassions tout ce qui est possible pour les porter aux niveaux des normes nécessaires », a déclaré M. Mohamed Moussa, citant notamment l’aéroport de Zinder, d’Agadez et de Maradi. De grands efforts ont déjà été réalisés sur celui de Tahoua, a-t-il relevé. « Donc nous avons évoqué avec le Président de la République tous ces dossiers et notamment celui de Niamey. Aujourd’hui tous les Nigériens sont au courant que la Plateforme de Niamey va être radicalement transformée, en augmentant sa capacité d’accueil et en modernisant l’ensemble de ses infrastructures» a précisé M. Mohamed Moussa. L’ASECNA est au premier plan des actions à réaliser au niveau de cet aéroport de Niamey, a-t-il indiqué. « C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai écouté les conseils du Président de la République pour conduire au mieux l’ensemble de ces travaux dans l’intérêt de notre pays », a conclu le Directeur Général de l’ASECNA.

Mahamadou Diallo

20 septembre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique