Atelier sur l'environnement juridique des communications numériques : Des recommandations pertinentes pour une communication électronique responsable

Du 17 au 18 septembre dernier, la Cellule d'Appui au MCA-Niger (Millenium Challenge Account), a organisé au siège de l’ARTP de Niamey un atelier sur l'environnement juridique au Niger des communications électroniques à l'ère du numérique. Après deux jours d’échanges fructueux les participants aux travaux ont élaboré plusieurs recommandations. C’est le ministre Porte-parole du gouvernement M. Abdrahamane Zakaria qui a présidé les travaux dudit atelier avec comme modérateur M. Oumarou Lalo Keïta, Conseiller au CSC.

Prenant la parole le premier, M. Keïta s’est réjoui du climat de sérénité, de confiance et d’engagement ainsi que l’esprit de sacrifice et de dévouement qui ont prévalu durant les deux jours qu’ont duré l’atelier. ‘‘A l’issue de ces travaux d’intéressantes communications ont été présentées, et des recommandations pertinentes ont été faites, tant par des experts que par les autres participants’’, s’est réjoui le Conseiller. Il a, par la suite, félicité les participants pour leur esprit de sacrifice pour l’aboutissement des travaux. Selon M. Keïta les recommandations formulées s’adressent aussi bien à l’Etat, qu’à la société civile et aux Partenaires techniques et financiers (PTF). Déclinant les différentes recommandations, le ministre a d’abord indiqué qu’à l’endroit du gouvernement, il lui est recommandé de prendre des mesures adéquates pour garantir le droit à l’information, autrement dit ces recommandations n’ont pas pour finalité de piétiner ce droit à l’information. ‘‘Tout en garantissant ce droit à l’information, ces recommandations doivent aussi concourir à assurer la protection aux citoyens et l’ordre public dans l’environnement de communication internet’’, a précisé Abdrahamane Zakaria. Cette question concerne donc la prise en compte de la dimension cyber sécurité et la stratégie nationale de sécurité intérieure. L’autre recommandation qui concerne l’Etat, selon l’intervenant, c’est la ratification des instruments juridiques internationaux relatifs à la cyber sécurité et leur transposition et adaptation aux textes nationaux. ‘‘Les recommandations suivantes sont relatives à la création des centres de réponses rapides aux incidents informatiques, à la prise en compte des cyber menaces par le dispositif national de prévention et de gestion des catastrophes, au renforcement de la coopération entre les différents acteurs impliqués dans la cyber sécurité, il y a aussi une recommandation sur le renforcement de la coopération internationale en matière de lutte contre la cyber criminalité, sur la répression de la culture de la sécurité numérique et enfin sur l’augmentation du fond d’aide à la presse.

‘‘A l’endroit du CSC et de la Maison de la Presse, les participants ont formulé des recommandations relatives à l’intensification de la formation des journalistes sur la presse en ligne. Il leur est aussi recommandé d’essayer d’adapter les textes règlementant la profession des journalistes existant à la nouvelle communication électronique. Il est recommandé à la société civile et aux citoyens de manière générale, la promotion de la culture numérique. Enfin, selon le ministre Porte-parole du gouvernement, il est recommandé aux PTF, d’accompagner les organisations socio-professionnelles dans la formation, le renforcement des capacités des journalistes et en outils de communication Internet pour une meilleure maîtrise de la communication numérique. Selon lui, Il est recommandé aux organisations de la société civiles de mettre en œuvre des actions de sensibilisation sur les comportements responsables dans l’usage des outils de communication électronique. ‘‘Créons les conditions d’un débat vraiment démocratique et par voie de conséquence celles d’un développement économique et social dans notre pays, que nous voulons tous, à travers une communication numérique saine, responsable qui promeut la civilité, le civisme et le patriotisme. Créons les conditions pour que les réseaux sociaux ne soient pas des réseaux antisociaux’’, a enfin lancé le ministre Porte-parole du gouvernement Abdrahamane Zakaria.

Mahamadou Diallo

20 septembre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique