Activités du projet PASEC dans la région de Maradi : Le président du Comité de pilotage visite les réalisations du Projet

Dans le cadre de la supervision des activités du projet d’Appui à l’Agriculture sensible aux risques climatiques (PASEC) dans la région de Maradi, le président du Comité de pilotage du projet, Directeur de Cabinet du ministre d’Etat en charge de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Mahamadou Aoudi Diallo a effectué une visite des sites de récupération de terres, de récupération d’aire de pâturage dans la commune rurale de Gabi (Madarounfa) et au niveau du centre de multiplication des semences améliorées de l’INRAN à Maradi.

Cette visite a débuté à l’Institut National de la Recherche Agronomique du Niger (INRAN) où dans le cadre du PASEC, cet institut dispose d’une superficie de 10 ha  pour la production des semences de base et pré base. Les différentes recherches portent sur le mil, le sorgho, le haricot, le maïs et l’arachide. Sur place, le président du comité de pilotage du PASEC a reçu, de la part des techniciens de l’INRAN, les explications sur chaque variété en cours d’expérimentation et ses spécificités.

Dans la commune rurale de Gabi, il s’agissait pour le président du comité de pilotage et sa délégation, de visiter physiquement les réalisations du projet PASEC en cours. Ainsi, M. Mahamadou Aoudi Diallo  a visité le site de récupération de terres dégradées de Madeini et d’El Kiaou où, sur un total de 250 ha, l’ensemble de cette superficie a pu être ensemencée et plantée. Pour ce qui est par contre de l’aménagement d’aire de pâturage de Takaraoua, sur une superficie de 500 ha, 300 ha ont pu être labourés et ensemencés. Sur ces deux sites, M. Mahamadou Aoudi Diallo a pu constater la détermination des hommes et des femmes qui travaillent sur ces sites et qui font preuve d’une disponibilité sans faille à accompagner le PASEC dans cette noble mission en leur faveur.

A l’issue de toutes ces visites, le Directeur de Cabinet du ministre d’Etat en charge de l’Agriculture et de l’Elevage a indiqué que  son déplacement sur le terrain a pour but d’apprécier, de visu, les réalisations  afin de mieux pouvoir décider sur le  programme. A propos de son passage à l’INRAN, le président du comité de pilotage du PASEC a reconnu que les semences constituent des intrants importants pour l’agriculture nigérienne, surtout dans le cadre de la lutte contre la sécheresse ou le changement climatique. Pour ce qui est de la visite du site de récupération de terres et de l’aire de pâturage, M. Mahamadou Aoudi Diallo a été impressionné par l’engouement de la population et a apprécié positivement les efforts fournis dans le cadre de la régénération des espaces et la production du fourrage.

« Le sentiment qui nous anime est celui de la satisfaction car tout à l’heure, les femmes ont avoué que l’effet du projet et les activités que mène la population ont mis un frein à l’exode des bras valides » a –t-il dit. C’est dire avec M. Mahamadou Aoudi Diallo que quand on intensifie ces actions dans ces villages, il est possible de fixer les jeunes pour de bon et aussi de donner des activités aux femmes. Le Directeur de cabinet du ministre d’Etat chargé de l’Agriculture et de l’Elevage, s’est réjoui du fait que pour certaines activités à Gabi, il y a autant d’hommes que de femmes employés dans les travaux cash for work.

Il s’est dit rassuré quant aux orientations qui ont été données dans le cadre de l’Initiative 3N, il a enfin exprimé d’exprimer sa satisfaction avant de constater que le projet est à sa phase de croisière. Toutefois, M. Mahamadou Aoudi Diallo a estimé qu’il faut renforcer et consolider ces activités mais aussi faire en sorte que les populations s’en approprient, en les intégrants dans leurs habitudes. Enfin, Le Directeur de cabinet du ministre d’Etat chargé de l’Agriculture et de l’Elevage a fait constater qu’un projet a toujours une fin. Raison pour laquelle la population doit s’approprier de toutes les réalisations et les techniques afin de voler de ses propres ailes un jour.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi 

25 septembre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique