Poursuite des travaux en séance plénière à l’Assemblée nationale : Les commissions générales permanentes présentent leurs rapports de mission

Les travaux en séance plénière de la 2ème session ordinaire au titre de l’année 2018 dite session budgétaire se poursuivent activement à l’hémicycle, place de la concertation. Hier, les commissions générales permanentes de l’Assemblée nationale ont procédé à la présentation des rapports des missions effectuées pendant l’inter session. Ainsi quatre (4) rapports ont été présentés à l’appréciation de la représentation nationale. La séance plénière a été présidée par SE. Ousseini Tinni, président de l’Assemblée nationale en présence du commissaire du gouvernement.

L’objectif général de ces missions entrant dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale est d’apprécier le niveau d’avancement et l’impact sur la population des actions réalisés par l’Etat et ses Partenaires ainsi que les difficultés éventuelles rencontrées dans l’exécution des travaux. Ces visites permettent aux parlementaires de constater sur le terrain l’état d’avancement des travaux au niveau des régions.

Le premier rapport a été présenté par la Commission des Affaires Economiques et du Plan (CAE/P). Dans ce document, les membres de la mission ont présenté les axes prioritaires de leurs visites dans plusieurs régions du pays à savoir les zones occupées par des projets de construction des routes. Les députés ont formulé des recommandations dans ce rapport, relatives au rôle que jouent les infrastructures routières dans le développement économique de notre pays. A l’issue de la mission, le rapporteur, M. Abdou Issaka a indiqué que, leur commission recommande à l’Assemble nationale d’encourager ces genres de visites de terrain pour le contrôle de l’action gouvernementale conformément à l’article 90 de la Constitution du 25 novembre 2010 et à l’article 30 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale à son alinéa7. Au gouvernement il est recommandé de prendre toutes les dispositions nécessaires et urgentes pour un redémarrage effectif des travaux de bitumage de plusieurs routes ; de mettre l’accent sur tous les problèmes d’assainissement constatés et d’encourager les entreprises de droit nigérien à s’impliquer pleinement dans la construction des infrastructures routières ainsi que leur réhabilitation etc.

Quant aux députés de la Commission des Affaires Etrangères et de la Coopération ils ont effectué une mission d’information sur les flux migratoires à la frontière Bénin-Niger et sur les activités du Millenium Challenge Corporation dans la région de Dosso. Ils ont visité le poste de contrôle juxtaposé, la commune de Tanda, les aménagements hydro-agricoles de la commune rurale de Tounga. Dans leur rapport présenté par le député Moumouni Issa, il ressort plusieurs préoccupations. C’est pourquoi, les membres de la mission ont formulé des recommandations et adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture et de l’Elevage sur l’accord de financement concernant les aménagements hydro-agricoles des sites visités.

Le troisième rapport a été présenté par les membres de la Commission des Affaires Sociales et Culturelles (CAS/C) qui ont effectué une mission de terrain dans les régions de Tillabéri, Niamey et Dosso où ils ont visité les centres d’éducation, de santé, les directions régionales de la fonction publique et plusieurs autres services sociaux. Dans le rapport, les députés ont formulé des recommandations à l’Assemblée nationale et au gouvernement. En conclusion la mission a permis aux députés d’identifier les problèmes auxquels les populations sont confrontées. Ils ont échangé avec les populations, les autorités administratives et coutumières, les maires et les techniciens.

Le quatrième rapport de mission présenté, est celui de la Commission de la Défense et la Sécurité. La première partie du rapport est consacrée à la mission interne dans les régions faisant face à des situations d’insécurité et placées sous le régime d’état d’urgence afin d’entreprendre des actions de sensibilisation et d’information parlementaire. La deuxième partie porte sur les missions à l’extérieur du Niger, notamment au Burkina Faso et au Mali.

Seini Seydou Zakaria(onep)

03 octobre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique