Préparatifs de la 33ème Conférence de l’UA Niger 2019 : Le Chef de l’Etat lance les travaux de construction du Centre International de Conférences Mahatma Gandhi

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou a procédé, hier matin à Niamey, à la pose de la 1ère pierre pour la construction du Centre International de Conférences Mahatma Gandhi. C’est un projet financé par le gouvernement indien, avec notamment la détermination des autorités de la 7ème République. La construction de ce centre s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la Conférence des Chefs d’Etats et des gouvernements de l’Union africaine, prévue en juillet 2019 à Niamey. L’exécution des travaux de ce centre est confiée à la société Shapoorji Pallonji and Company Private Limited, une société indienne de renommée internationale dans le secteur des bâtiments.

Etaient présents à cette cérémonie le Premier ministre, Chef du Gouvernement S.E Brigi Rafini, le Haut Représentant du Président de la République, M. Seyni Oumarou, des présidents des Institutions, des membres du gouvernement, des députés nationaux, des diplomates accrédités au Niger, des Responsables de l’Agence UA19, ceux de la société Shapoorji Pallonji et plusieurs autres invités. Le centre de conférences Mahatma Gandhi qui sera ainsi construit est un complexe spacieux et moderne qui comprendra : une (01) salle de plénière de deux milles (2.000) places, une salle de rencontres présidentielles pouvant accueillir cinquante-cinq (55) chefs

d’Etats et quatre (4) autres membres accompagnant chacun d’eux, un (01) bloc administratif, une (01) salle de presse, une (01) salle de banquet de six cent (600) couverts et plusieurs autres installations connexes. Selon les normes et les délais prescrits, les travaux vont finir dans huit (08) mois pour la 1ère phase et cinq (05) mois supplémentaires pour l’achèvement total des travaux.

«Ce centre va constituer un symbole fort de l’excellente coopération qui existe entre l’Inde et le Niger”, a déclaré le Président Issoufou Mahamadou

Après avoir posé la première pierre du Centre de Conférences Mahatma Gandhi et visité les différentes maquettes dudit centre exposées, le président Issoufou Mahamadou s’est livré à la presse nationale et internationale en ces termes :

« Nous venons de procéder à la pose de la 1ère pierre du nouveau Centre International de Conférences de Niamey. Il s’agit d’un centre qui sera construit sur survêtement en blanc, c’est un centre qui vient s’ajouter aux infrastructures déjà réalisées ou en cours de réalisation, qui nous permettront d’accueillir dignement le Sommet de l’Union Africaine en juillet 2019. Je voudrais profiter de l’occasion que vous m’offrez pour remercier le Premier ministre Narendra Modi, le gouvernement et le peuple indien, pour cette marque de solidarité, vis-à-vis du gouvernement et du peuple Nigériens. Ce centre va constituer un symbole fort de l’excellente coopération qui existe entre l’Inde et le Niger. En même temps, je vais me réjouir de ce que ce centre porte un nom illustre. Le nom d’un grand homme, un apôtre de la non-violence, qui a mené son pays à l’indépendance par la non-violence, j’ai nommé Mahatma Gandhi. Comme vient de le dire, dans son discours, Monsieur l’Ambassadeur, ce Mahatma, en Indi, veut dire : Grande âme, Sainteté. On ne peut atteindre ce statut qu’après une âpre lutte, un entrainement, un jihad, comme dirait le prophète (PSL), un jihad interne pour maîtriser les passions, pour dominer ses besoins, pour chasser ce que l’homme à de bosses en lui, pour cultiver la vertu, la vérité et la justice. J’espère que chaque fois que les Nigériens visiteront ce centre ils y penseront et s’inspireront de ces valeurs universelles. Je suis donc heureux d’avoir présidé cette cérémonie et j’espère que les travaux finiront dans les délais impartis. Ce qui permettra à la Conférence de l’UA de se tenir au mois de juillet prochain ici à Niamey».

En souhaitant la bienvenue aux invités, au nom des populations de la capitale, le Gouverneur de Niamey M. Hassane Issaka Karanta n’a pas caché sa joie et sa reconnaissance pour le choix porté sur Niamey la capitale pour abriter un tel centre. Pour sa part, le Directeur général régional de la société Shapoorji Pallonji, représentant le PDG de ladite société, M. Sing a

remercié le président de la République pour la confiance placée en son entreprise avant de souligner l’important apport de ce projet. «La société Shapoorji Pallonji est fière et reconnaissante du bon partenariat Inde-Niger. Elle s’engage et vous assure d’agir de bonne foi pour que ce projet soit livré à temps, à la satisfaction des deux gouvernements», a-t-il estimé. Selon le Directeur, ce projet dénote le caractère unique et les aspirations élevées du pouvoir démocratique du Niger. « Je tiens à vous confirmer que nous apporterons l’engagement, la conviction et la qualité de travail nécessaire pour la réussite de ce projet. Le fier héritage auquel nous sommes tous associés est une réponse à l’évolution de la transformation politique et socioéconomique du Niger, sous le leadership prudent et dynamique de SE le Président Issoufou Mahamadou», a dit M. Sing. L’Ambassadeur de l’Inde au Niger, S.E Rajesh Agarwal, il s’est réjoui de constater que le gouvernement nigérien a choisi de nommer le centre à l’honneur du célèbre Mahatma Gandhi, un nom qui signifie «Grande âme».

La rencontre de Niamey coïncidera avec le 150ème anniversaire de Mahatma Gandhi Intervenant à son tour, le ministre de la Renaissance culturelle et de la Modernisation sociale, Assoumana Malam Issa a indiqué qu’en 2019, au moment où se tiendront les assises de l’UA à Niamey et en ces lieux, le monde entier se préparera à célébrer le 150ème anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi, ce guide spirituel, ce pionnier et leader émérite du mouvement de l’indépendance de l’Inde et ce fervent apôtre de ce que lui-même appelle la science nouvelle de la non-violence à laquelle il trouve la vertu et le courage de convertir moralement l’adversaire par une délicate chirurgie de l’âme. « Avec cette méga structure, la ville de Niamey sera définitivement apte pour accueillir cet important évènement et aussi jouer pleinement son rôle de pôle de développement socio-économique à travers notamment le développement du tourisme d’affaires», a-t-il déclaré.

Selon le ministre de la Renaissance culturelle, ce fleuron infrastructurel qui, sans conteste, sera l’un des plus beaux et des plus modernes joyaux de cette nature dans la sous-région voire en l’Afrique, est conçu sur une architecture qui s’inspire fidèlement de l’architecture traditionnelle nigérienne, notamment en milieu haoussa, dans l’Aïr et dont la plupart des designs, rappellent ces magnifiques motifs repris, un peu partout, dans notre pays, sur les tissages traditionnels qui restent encore de nos jours d’une flagrante actualité. «C’est donc un modèle qui respecte notre diversité culturelle et qui invite le naturel et la modernité » a-t-il estimé. Avec la construction de cette infrastructure, devait ajouter le ministre Assoumana, Niamey deviendra un pôle de développement interconnecté de l’UEMOA, de la CEDEAO, des pays ACP et de plusieurs autres organisations d’envergure internationale.

Le ministre a par la suite rendu hommage à «la vision d’un Niger émargent» du Président de la République Issoufou Mahamadou. «Cette vision est en train de se concrétiser de jour en jour, à travers l’affirmation du programme Niamey-Nyala qui fait de notre capitale une plateforme de référence en Afrique, dotée d’infrastructures modernes et présentant, par votre génie et vos choix pertinents, un visage qui honore notre peuple», a-t-il ajouté. Pour le ministre de la Renaissance culturelle, si ce rêve a pu se réaliser, c’est aussi grâce à la République d’Inde, qui a apporté son concours exceptionnel au Gouvernement du Niger, sous la forme d’un don et d’un appui technique pour la réalisation des travaux. En effet, «Ce centre est illustratif du dynamisme de notre diplomatie et de la qualité des relations privilégiées qu’entretiennent nos deux pays», a précisé le ministre Assoumana.

Mahamadou Diallo

04 octobre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique