Dosso : Lancement d’une vaste opération de salubrité dans la ville

Le maire de la commune urbaine de Dosso, M. Idrissa Issoufou a procédé le samedi 18 mai dernier au niveau de la direction régionale de l’hydraulique au lancement d’une vaste opération de salubrité qui se poursuivra dans les 9 quartiers de la cité des Djermakoye. On se rappelle que lors de sa visite à l’occasion de la fête de la concorde le 24 avril dernier à Dosso, le Premier ministre S.E Brigi Rafini a déploré l’insalubrité qui règne dans la ville. « Il y a trop de plastiques dans la ville » a-t-il observé appelant les autorités et les populations à mener des actions pour assainir leur ville. C’est donc en réponse à cet appel du Premier ministre que les populations de Dosso se sont mobilisées pour rendre leur ville propre.

Selon le maire de Dosso, ce genre d’opérations de salubrité sont effectuées de temps en temps. Il s’agit aujourd’hui a-t-il précisé d’une relance de ces activités avec la contribution de tous les chefs de quartier. Il s’agit en fait d’accompagner la mairie dans ses efforts car la propreté d’une ville dépend à plus de 90% du comportement de ses habitants. C’est la raison pour laquelle a indiqué le maire de Dosso, la population doit s’engager à accompagner la mairie dans ces activités de salubrité pour que nous vivions dans un environnement sain pour le grand bonheur des populations et des visiteurs.

Pour la réussite de l’opération, un programme de 5 à 6 jours a été dressé. Ainsi après le lancement, les activités vont se poursuivre dans chaque quartier pendant cinq jours sous la supervision des chefs de quartier et des gardes sanitaires. Cette activité sera accompagnée par le ramassage de plastique par les enfants sous forme de cash for Works : un sac de plastique contre une somme de 500 francs.

A l’issue de cette cérémonie de lancement de l’opération salubrité, le maire de la commune de Dosso a adressé ses sincères remerciements aux populations pour cette grande mobilisation tout en leur demandant d’avoir un bon comportement, de déposer les ordures dans les dépotoirs conçus à cet effet, de s’acquitter de leur devoir civique en payant les taxes de voirie et d’aider la commune dans le changement de comportement pour avoir une ville propre et saine.

Mahamane Amadou ANP-ONEP/Dosso

22 mai 2019 
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique