Deuxième Congrès ordinaire du Parti pour l’Emergence de la République (PER -Kama Juna) : Le président du PER se félicite de la représentation des partis politiques non affiliés dans la CENI

Le Parti pour l’Emergence de la République (PER - Kama Juna) a tenu son deuxième congrès ordinaire le 31 aout dernier dans la salle de réunion du CCOG de Niamey. Présidé par le président du parti, M. Abdou M. Laouan, ce congrès est placé sous le thème : « Jeunesse au cœur du développement ». Étaient présents à la cérémonie d’ouverture, des représentants des partis politiques non affilés étant donné que les idéaux du parti s’inscrivent dans la logique du groupe des partis politiques non affiliés.

« Notre congrès ordinaire s’ouvre dans un moment d’agitation politique. Vous n’êtes pas sans savoir que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) va bientôt démarrer la phase de l’enrôlement afin de mettre en place un fichier électoral biométrique fiable, consensuel et accepté de tous » a indiqué M. Abdou M. Laouan dans son discours d’ouverture. De ce fait, il a lancé un appel aux militants à se faire enrôler afin d’accomplir leurs droits civiques et politiques. Pour rappel, le président du Parti l’Emergence pour la République (PER -Kama Juna) a fait savoir que lors du précédent congrès, il a lancé une invite d’adhésion massive au parti pour favoriser la mise en valeur des compétences des jeunes et l’expérience des ainés qui, a-t-il soutenu, n’ont jamais prouvé leur capacité malgré les vertus de la démocratie.

Parlant des activités menées sur le plan social et politique, M. Abdou M. Laoun a déclaré que le Parti pour l’Emergence de la République a mené un certain nombre d’actions dont entres autres la lutte aux côtés de tous les acteurs sociopolitiques pour dénoncer les contenus des lois de finances 2018 et 2019. Le parti a félicité et encouragé le gouvernement dans ses efforts pour doter les FDS de moyens nécessaires afin de faire face au terrorisme. Il a également félicité, encouragé et soutenu les FDS pour les énormes sacrifices qu’elles consentent pour la préservation de la paix et de la sécurité.

Sur le plan politique a- t-il précisé, le Parti de l’Emergence pour la République a mené des actions dont la contribution à l’émergence du groupe des partis politiques Non affiliés ; la participation à plusieurs réunions du Conseil

National de Dialogue Politique (CNDP) ; la participation au comité Ad hoc chargé de réviser le code électoral et le règlement du CNDP. « Il faut le souligner ici que notre participation est gagnante dans la mesure où le nouveau code électoral consacre au groupe des partis politiques Non affiliés deux représentants pour siéger à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)» s’est félicité M. Abdou M. Laoun.

Aux termes de son allocution, le président du PER - Kama Juna a demandé aux partis politiques de la majorité tout comme ceux de l’opposition, de ne pas faire entrave au bon déroulement des opérations d’enrôlement afin que le Niger puisse se doter d’un fichier fiable et inclusif.

Issoufou Adamou Oumar

02 septembre 2019
Source :http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique