Le FRDDR lance une pétition et une plainte contre Bazoum

Le FRDDR lance une pétition et une plainte contre BazoumLe Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la République (FRDDR) a, au cours d'une déclaration publiée le 29 août dernier, dénoncé ce qu'il qualifie de « risques graves qui résulteraient du maintien du candidat sus nommé dans la position de juge et partie ». Il s'agit de Bazoum Mohamed qui a profité de ses vacances pour mener une campagne électorale avec les moyens de l'État. D'ailleurs, il a reconnu son erreur et s'est excusé.

Au titre des violations constatées, le FRDDR a demandé la démission de Bazoum Mohamed et a décidé de porter plainte contre lui. Dans la foulée, l'opposition politique a même lancé une pétition citoyenne. Le FRDDR s'est désolidarisé du « chronogramme concocté », selon lui, sur instruction du pouvoir actuel dont la vision est d'organiser un hold-up électoral. Aussi, le FRDDR a invité l'ensemble des nigériens épris de démocratie à sortir massivement pour la marche suivie de meeting qu'il organisera le samedi, 07 septembre prochain pour dire non à la mal gouvernance, à la liquidation des acquis démocratiques, à un code électoral taillé sur mesure, à une « CENI-maison » et de dire oui à des élections régulières, justes, crédibles, transparentes et inclusives.

12 septembre 2019
Publié le 03 septembre 2019
Source : L'Eclosion

 

Imprimer E-mail

Politique