Cérémonies de passation de services entre les nouveaux ministres de la Défense Nationale, et de l’Hydraulique et de l’Assainissement M.Kalla Moutari et Pr. Issoufou Katambé prennent les commandes de leur nouveau département ministériel

zzAprès le réaménagement technique du Gouvernement par le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, le vendredi 20 septembre dernier, qui a confié à M. Kalla Moutari la conduite du Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement et à Pr. Issoufou Katambé celle du Ministère de la Défense Nationale, les deux ministres ont procédé, hier matin, à une passation de services. La cérémonie de cette passation qui consacre le renvoi des deux ministres à leurs nouvelles fonctions s’est déroulée en deux phases. D’abord au ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement puis au ministère de la Défense Nationale, partout en présence des proches collaborateurs des deux ministres concernés.

Lors de cette passation de services, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement entrant, M. Kalla Moutari, a rappelé que pendant le séjour du Pr. Issoufou Katambé à la tête dudit ministère, il a su imprimer une nouvelle dynamique dans le secteur. « Connaissant votre pragmatisme, il n’est pas du tout surprenant de voir ces importantes réalisations enregistrées en si peu de temps. Il s’agit là, en tout point de vue, d’une mission accomplie à vous confiée par le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, et le Chef du Gouvernement M. Birgi Rafini », a indiqué M. Kalla Moutari.

Pour sa part, le nouveau ministre de la Défense Nationale, Pr. Issoufou Katambé, a souhaité la bienvenue à l’ancien ministre de la Défense dans le secteur de l’eau et de l’assainissement que lui a géré pendant près de 23 mois. Il l’a en effet invité à lui emboiter le pas dans la réalisation de tous les projets en cours et à venir. «Comme vous pouvez le constater, certes, notre département ministériel a enregistré des résultats appréciables au cours de ces dernières années, mais beaucoup reste à faire. Il vous faut donc redoubler d’efforts afin de surmonter toutes les difficultés, à savoir : l’insuffisance des financements du secteur, l’insuffisance des moyens matériels et humains, la croissance exponentielle des besoins d’alimentation en eau potable et d’assainissement dû à l’accroissement démographique, les caractéristiques hydrogéologiques difficiles de certaines zones de notre pays, et j’en passe », a précisé Pr. Issoufou Katambé, ministre de la Défense Nationale entrant.

Auparavant, le Secrétaire général du ministère de l’Hydraulique et de l’assainissement, M. Attahirou Karbo, a saisi l’occasion pour faire un bilan rétrospectif des deux années écoulées avant d’appréhender les perspectives à court et moyen termes du ministère de l’hydraulique et de l’Assainissement. Selon M. Attahirou Karbo, depuis la prise de fonction du Pr. Issoufou Katambé, d’importants progrès ont été enregistrés dans le secteur de l’hydraulique et de l’assainissement, à savoir la réalisation de 3060 équivalents points d’eau modernes (ePEM) construits sur 3965 prévus en 2018, soit un taux de réalisation de 77,17%, la réalisation d’importants travaux en hydraulique urbaine (château d’eau, réseau de distribution, bornes fontaines, branchements sociaux, etc. ; la construction de latrines familiales et publiques, la finalisation de la première station de traitement de boues de vidange (STBV) de Koubia à Niamey, la mise en place et le suivi du réseau d’observation quantitatif et qualitatif des ressources en eau, la mobilisation des financements pour la mise en œuvre du programme sectoriel Eau, Hygiène et Assainissement (PROSEHA 2016 2030), la construction de bureaux à Niamey, Tahoua et Agadez mais aussi la construction d’un mur de clôture de la DRH/A de Diffa pour rendre agréable le cadre de travail des agents du ministère, la réhabilitation des anciens et construction de nouveaux bâtiments au centre de formation aux techniciens de l’Eau et de l’Assainissement (CFTEA).

Ces réalisations n’ont pas laissé M. Attahirou Karbo indifférent. « Pr. Issoufou Katambé, vous quittez le ministère de l’hydraulique et de l’assainissement au moment où le secteur entame la mise en œuvre des deux grands programmes adoptés par le gouvernement, à savoir le PROSEHA et le PANGIRE. Ces programmes sont ambitieux et par conséquent de nombreux défis sont à relever pour leur mise en œuvre. Les résultats obtenus depuis 2017 sont encourageants et nous avons l’espoir, avec l’appui de tous les partenaires (PTF, ONG, CT, Privés, etc.), que nous saurons relever ces défis et être au rendez-vous des objectifs de 2030 », a indiqué le Secrétaire Général dudit ministère.

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley et Farida Ibrahim Assoumane

27 septembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique