« La protection de la jeune fille est un combat que nous menons depuis plusieurs années, c’est un combat auquel nous croyons», a déclaré Me Ali Sirfi Maiga

A l’occasion de la Journée Internationale de la jeune fille célébrée le 11 octobre dernier, le Médiateur de la république, Me Ali Sirfi Maiga a rencontré une délégation de jeunes filles conduite par le directeur pays de Plan International, M. Paul Zinsou FAGNON.

Lors de cette rencontre il y a eu une mise en scène dans laquelle une jeune fille jouant le rôle du médiateur recevant les plaintes des parents d’élèves d’une localité dont les écoles sont fermées pour motif d’insécurité empechant ainsi les élèves d’aller à l’école. La jeune fille jouant le rôle du médiateur a en outre reçu les autorités locales dont le gouverneur, le DRESS, la présidente de l’association des femmes et le chef de sécurité de zone. Apres avoir écouté les deux parties séparément, la jeune fille médiateur, les deux parties ont ensemble trouvé une solution qui a consisté à regrouper tous les élèves de la zone dans un grand centre plus sécurisé avec le système de tutorat en attendant le retour de l’accalmie.

« La protection de la jeune fille est un combat que nous menons depuis plusieurs années, c’est un combat auquel nous croyons ici chez le Médiateur de la république. C’est également un combat que nous menons avec courage, conviction et passion. Parce que nous savons que la jeune fille est la femme de demain et la femme est l’âme de la société » a déclaré le Médiateur de la république dans sa brève intervention, tout en félicitant la jeune fille qui a su incarner les valeurs sur lesquelles se fondent l’action du médiateur. En effet, a expliqué Me Ali Sirfi Maiga, l’action du médiateur est guidée par des principes de justice, d’équité sur lesquelles se fondent des valeurs d’indépendance, de partialité, de neutralité, de respect et d’écoute.

« A l’endroit des jeunes filles, je voudrai dire que nous sommes dans un monde perturbé où l’humanité est devenue cruelle et féroce. Les jeunes filles qui seront les femmes de demain, vous pouvez changer le destin du monde. Je le crois parce que c’est un pari qui se prépare, se conditionne, se mesure, se décide et se réalise à force de volonté et de persévérance » a affirmé le Médiateur de la république. Me Ali Sirfi Maiga a, enfin, rassuré les jeunes filles qu’elles peuvent compter sur le Médiateur de la république qui va continuer à les accompagner par ce que c’est un combat qui préoccupe l’institution.

« La scène que nous avons suivi avec la jeune fille jouant le rôle du Médiateur de la République est une parfaite illustration de ce que les filles peuvent être aux commandes. C’est important pour nous de donner la possibilité à la fille de faire cet exercice », a dit le représentant pays de Plan International, M. Paul Zinsou FAGNON.

Issoufou Adamou Oumar

14 octobre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique