Conférence nationale extraordinaire du MODEN/FA Lumana Africa : Tahirou Seydou, élu président par intérim du parti

Conférence nationale extraordinaire du MODEN/FA Lumana Africa  : Tahirou Seydou, élu président par intérim du parti Le Mouvement Démocratique Nigérien pour une Fédération Africaine (MODEN-FA LUMANA Africa) a tenu le samedi 21 décembre 2019 les assises de sa conférence nationale extraordinaire. C’était dans la grande salle de réunion du CCOG de Niamey. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le vice-président du parti et président de la coordination régionale de la Diaspora du parti, Tahirou Mounkaila, en présence de plusieurs invités. Une cérémonie qui s’est déroulée dans la sobriété totale avec la situation de deuil que vit le pays après l’attaque meurtrière de la base d’Inatès.

Combler la vacance constatée au niveau de certains postes du bureau politique national, élire le président par intérim du parti qui dirigera le bureau jusqu’au prochain congrès, tels sont, entre autres, les points inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre de Niamey. Cette conférence nationale extraordinaire fait suite à l’invalidation par le ministère de l’Intérieur des conclusions du 4e congrès du parti tenu en août dernier à Niamey. Elle a regroupé 254 mandataires venus des huit coordinations régionales du pays et de la diaspora sur les 289 attendus. Après la présentation du rapport de la commission des candidatures, la vérification des mandats et la confirmation du quorum par un huissier commis à cet effet, une fatiha a été dite pour le repos des âmes des victimes de l’attaque d’Inatés et de la défunte mère de Hama Amadou. Intervenant à cette occasion, le président de la coordination Lumana de Niamey, Soumana Sanda, a indiqué dans son mot de bienvenue, que la coordination de Niamey qu’il préside se réjouit d’accueillir les assises de cette conférence nationale extraordinaire. « La tenue de ces assises intervient malheureusement quelques jours après la tragédie qui a frappé notre pays. Et comme vous avez pu le constater, nous continuons à porter le deuil de nos valeureux soldats tombés au champ d’honneur, d’où l’annulation de toutes festivités, qui en pareille circonstance, ponctuent nos retrouvailles » a indiqué Soumana Sanda.

Procédant à l’ouverture des travaux de la conférence nationale extraordinaire, le viceprésident du parti a tout d’abord souhaité la chaleureuse bienvenue à tous les délégués avant de décliner l’ordre du jour et souligné que Lumana a décidé de se conformer à la décision de l’autorité de tutelle. Tahirou Mounkaila a par ailleurs transmis aux conférenciers les salutations militantes et les remerciements infinis de Hama Amadou.

Après cette cérémonie protocolaire, les conférenciers ont procédé, dans une sérénité totale, au choix des hommes et des femmes pour combler les postes vacants du bureau politique national. Des délégués qui ont élu à l’unanimité Tahirou Seydou dit Parc 20 comme président par intérim du parti. Le président de la coordination régionale de Dosso, qui dirigera ainsi les instances du parti jusqu’au prochain congrès, a aussi pris la parole pour remercier les militants qui ont placé leur confiance en lui et implorer Dieu pour qu’ils puissent retourner sains et saufs dans leurs familles respectives.

Dans le communiqué final qui a sanctionné la fin des travaux, les conférenciers ont procédé à l’analyse de la situation politique, économique, sociale et sécuritaire du pays et de la vie du parti. Ainsi, la conférence constate, sur le plan politique, la persistance d’une situation délétère, exacerbée par des pratiques antidémocratiques et antisociales du pouvoir. Quant à la situation économique, elle connait une descente aux enfers continue. Selon le communiqué, les pratiques malsaines du régime s’amplifient alors même que le contexte général devrait inciter les tenants du pouvoir à plus de sens de responsabilité et à la nécessaire recherche de cohésion sociale. Selon toujours ce communiqué, au plan social, les tentatives de l’opposition et de certains partenaires pour la tenue d’un dialogue inclusif se heurtent toujours aux calculs politiciens de Issoufou Mahamadou, rendant de plus en plus incertaine la tenue d’élections libres, transparentes et inclusives dans les délais légaux. Par rapport à la situation sécuritaire du pays, les participants déplorent et condamnent la fréquence des attaques meurtrières perpétrées par les forces du mal et le nombre de plus en plus important de victimes militaires et civiles enregistrées et demandent au gouvernement de tout mettre en oeuvre pour doter les forces de défense et de sécurité de moyens conséquents sans oublier d’en appeler à une union sacrée de la classe politique autour des problèmes sécuritaires.

La conférence nationale extraordinaire de Niamey a également adopté une résolution en prenant acte de la démission d’office de Oumarou Noma, en application des articles 161, 162 et 163 des statuts et proposé au prochain congrès d’en prendre acte pour toutes fins de droit et d’en tirer les conséquences.

Liste des présidents des coordinations régionales qui sont désormais reconnus par les instances du parti Moden FA Lumana. Il s’agit de :

  • Mohamed Elhadj Mahmoud, président de la coordination d’Agadès ;
  • Ahmed Ben Ahamada, président de la coordination de Diffa ;
  • Tahirou Seydou, président par intérim et président de la coordination de Dosso ;
  • Mamane Moutari Hamza, président de la coordination de Maradi ;
  • Elhadj Ahmed Babati Said, président de la coordination de Tahoua ;
  • Issoufou Issaka, président de la coordination de Tillabéry ;
  • Elhadj Aminou Mamani, président de la coordination de Zinder ;
  • Soumana Sanda, président de la coordination de Niamey ;
  • Tahirou Mounkaila, président de la Diaspora

28 décembre 2019
Source : Le Courrier

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...