Vie des partis politiques : Quand l’ANDP Zaman Lahiya se meurt…dans son fief naturel

ANDPL’ANDP Zaman Lahiya, le parti de feu Adamou Moumouni Djermakoye ne serait-il pas en train de mourir à petit feu dans son fief naturel, Dosso ? Eclaté en une multitude partis politiques créés par des militants déçus par la conduite du parti et un leadership peu représentatif, l’ANDP Zaman Lahiya, de l’avis de certains observateurs, se meurt à petit feu à Dosso, et ce malgré des pratiques peu orthodoxes relevées ici et là dans le recrutement de militants.Selon des sources dignes de foi, de petits bouts de papier qui pourraient intéresser le ministère des. Transports seraient distribués comme de petits pains par certains individus à des jeunes en échange d’une adhésion au parti. Un fait qui en dit long sur la tragédie que vit le parti du père fondateur dans une région où, il y a quelques années, les gens votaient et épousaient ses positions les yeux fermés. L’affaire défraie si fort la chronique à Dosso que certains disent craindre que le ministère des Transports ne saisisse la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (Halcia) pour ‘ouverture d’une enquête dans ses services à Dosso. Affaire à suivre  

31 décembre 2019
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...