À la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat reçoit le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel et le Président du Comité International de la Croix Rouge

Le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou a reçu vendredi 11 Septembre 2020, successivement le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), M. Mohamed Ibn Chambass et, le Président du Comité International de la Croix Rouge (CICR), M. Peter Maurer. Des échanges pertinents ont été au centre de ces rencontres.

Concernant la première audience, M. Mohamed Ibn Chambass a indiqué que les échanges ont notamment porté sur la situation sécuritaire mais aussi sur les élections prévues pour le dernier trimestre de l’année 2020 dans la sous-région. « À cet égard j’ai félicité le Président de la République pour son travail très applaudi par ses pairs et la sous-région tout entière, à la tête de la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO », a affirmé M. Mohamed Ibn Chambass.

Ainsi, sur la situation sécuritaire et humanitaire, M. Mohamed Ibn Chambass a relevé les récentes attaques terroristes et inondations qui ont causé des pertes en vies humaines et matérielles. A cet effet, a-t-il dit, « au nom des nations unies et en mon nom propre, j’ai présenté mes condoléances au Président de la République et réaffirmé le soutien et la solidarité constants des Nations Unies au Niger ».

Parlant des élections prévues pour Décembre 2020 et février 2021, il a souligné que cela constituent une étape importante pour la consolidation démocratique au Niger. « Elles consacreront le transfert du pouvoir d’un Président élu à un autre, pour la première fois, dans l’histoire du pays », a-t-il souligné.

Somme toute, M. Mohamed Ibn Chambass a encouragé le Président de la République à poursuivre ses efforts pour le renforcement des acquis démocratiques afin de faire du Niger un pays modèle.

Quant au Président du Comité International de la Croix Rouge (CICR), M. Peter Maurer, il a fait savoir qu’ils ont fait le point sur les relations et activités du CICR au Niger, dans le Sahel et dans le Lac Tchad dans son ensemble. Il a par la suite précisé qu’il est venu à un moment ou le CICR propose à ces donateurs une augmentation budgétaire, qui selon lui est certainement nécessaire. A cela s’ajoute aussi a–t-il indiqué, « des discussions sur toute la gamme d’activités d’assistance entreprises par le CICR au Niger en collaboration avec la Croix Rouge Nigérienne, mais aussi des questions de droit international humanitaire, de dialogue avec les forces armées, de travail sur les urgences, en somme toutes les activités qui sont un peu au cœur de ce que le CICR fait dans la région ».

M. Peter Maurer a aussi ajouté qu’avec la croissance budgétaire que propose le CICR, 42 millions de francs suisse seront dépensés par an au Niger. Et cela en assistance, engagement et droit international humanitaire compris. « C’est donc un programme très substantiel dans le contexte de nos activités au Sahel, au Lac Tchad, en Libye et dans d’autres contextes de la région », a-t-il relevé. «En outre, ce qui me frappe aujourd’hui c’est clair que toute la série de problèmes sur lesquels on se penche depuis des années est toujours avec nous », a déploré le diplomate.

Par ailleurs, a ajouté M. Peter Maurer, la crise du COVID 19 sur laquelle s’est focalisée la communauté internationale ces derniers mois, n’enlève en rien la pertinence  des actions menées par le CICR.  Et par rapport à la réponse d’inondation on essayera le mieux possible de soutenir la croix rouge nigérienne dans sa réponse, a-t-il assuré.

 Rahila Tagou(onep)

 14 septembre 2020

Source : http://www.lesahel.org/ 

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...