L’avertissement du MNSD Nassara

Seini 0umarou Peu habitué aux tons durs, le Mouvement National pour la Société de Développement (MNSD Nassara) de Seini Oumarou n’est pas allé cette fois de mains mortes pour répliquer au harcèlement dont il s’est dit victime. Cette sortie du parti de l’ancien Président Tandja vaut un avertissement !

« C’est pour la quatrième fois qu’une personnalité politique de la place se répand sur les médias pour s’en prendre au MNSD-NASSARA et à son Président. On se souviendra que peu après la décision du Bureau Politique National de rejoindre la majorité au pouvoir, le même personnage s’est invité sur les plateaux d’une certaine presse, pour accuser le Président du Parti de ‘‘corruption’’ sans jamais en apporter la moindre preuve ». Ainsi débute le communiqué de presse du MNSD Nassara, en date du 23 mai 2017. Qui est cette personnalité politique qui passe tout son temps à harceler Seini Oumarou et les siens ? De l’avis de nombreux observateurs, le profil du « diffamateur » ressemble beaucoup à Tamboura Issoufou du MNSD Nassara. Si cette information venait à se conformer, ce serait donc une affaire interne au « Grand baobab », le sieur Tamboura se réclamant toujours du parti de Seini Oumarou.

En effet, depuis le départ de la « formation politique-mère » du Mouvement Démocratique Nigérien pour une Fédération Africaine (MODEN/FA Lumana/Africa) de l’opposant Hama Amadou et du Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) du désormais nouvel allié Albadé Abouba, ses animateurs, principalement, son Président, Seini Oumarou, est pris à partie dans tous les propos de Tamboura Issoufou. Il faut le dire, l’ancien Secrétaire à la Communication du MNSD Nassara n’arrive pas à digérer le ralliement de son parti à la Majorité Présidentielle. Jusqu’où, les instances du parti au symbole de deux index pointés vers le haut peuvent aller à l’encontre d’une éventuelle rébellion ? Au regard du contenu du communiqué de presse du 23 mai 2017, une menace d’exclusion plane sur la tête de la personnalité concernée si bien évidemment elle est du MNSD. Il faut tout de même préciser qu’au sein du parti de Seini Oumarou, d’autres militants et non des moindres, en déhors de Tamboura Issoufou s’opposent au ralliement de leur structure politique à la majorité. Cet avertissement du MNSD Nassara pour « cette personnalité politique » qui ne peut pas ne pas être Tamboura Issoufou vaut pour les autres, c’est-à-dire « ceux qui souhaitent et implorent, chaque jour, le malheur sur leur pays » et « ceux qui jouent au jeu trouble « d’un pied dedans, un pied dehors, et qui pensent que pour préparer et réussir l’agenda 2021, il faut s’agiter et agiter le pays et « réfléchir » à des combinaisons politiques y compris les plus saugrenues dans le seul dessein d’arriver au pouvoir, la fin justifiant les moyens selon eux ». Tout en mettant les points sur les i, le MNSD Nassara n’a pas manqué de rappeler qu’il est à l’aise dans ses bottes actuelles : «Le Président du Parti ELHADJ SEINI OUMAROU entend entretenir des relations faites de loyauté, de sincérité, de transparence et d’honnêteté avec le Président de la République qui a démontré, à un moment où rien ne l’y contraignait, qu’il a le souci constant d’associer tous les Nigériens à la gestion de l’Etat dans un esprit visant à asseoir la paix, la stabilité et pour ainsi dire une démocratie apaisée dans le pays confronté à des menaces multiformes ». Ces derniers propos sont pour les figures qui chantent à longueur de journée « coquille vide » en référence à la fonction de Haut Représentant du Président de la République qu’occupe le Président du MNSD Nassara.

OM  

28 mai 2017
Source : La Nation